Chargement Évènements
Laura Acosta et Santiago Tavera, The Novels of Elsgüer, Prologue, image tirée du documentaire interactif. Avec l'aimable permission des artistes.

The Novels of Elsgüer

Vernissage samedi 13 avril à 15h à OPTICA

Documentaire interactif

Laura Acosta et Santiago Tavera forment un duo d’artistes canado-colombiens établis à Montréal. Dans leur pratique de collaboration, ils se sont forgés une intersection entre l’investigation par Tavera des pratiques vidéographiques et des environnements virtuels et interactifs en lien avec le corps, et l’exploration de l’identité par Acosta au moyen de la performance et des textiles. Depuis 2017, Tavera et Acosta ont créé une série de cinq installations immersives et interactives à grande échelle, réunies sous forme d’épisodes dans The Novels of Elsgüer. Au moyen d’explorations variées avec la vidéo, la réalité virtuelle, les techniques de visualisation des données, les configurations audiovisuelles interactives, les installations lumineuses et des éléments sculpturaux, qui se combinent à la performance, aux textiles et à des récits non linéaires, chaque épisode de la série immerge le public dans des écosystèmes surréels qui déconstruisent la relation colonialiste entre corps et espace. À travers ces scénographies immersives et ces performances élargies, les frontières entre la personne qui regarde et celle qui s’exécute sont estompées, et les notions de transformation, d’adaptation et de fluidité deviennent les ancrages de l’autonomisation.

The Novels of Elsgüer a été réalisé grâce au soutien du Conseil des arts du Canada (Initiative Présent numérique). Le projet, une commande du centre OPTICA, invite le public à naviguer dans le monde d’Elsgüer que Tavera et Acosta ont créé sous la forme d’une expérience interactive virtuelle et d’un documentaire vidéographique en cinq parties. L’expérience interactive offre l’occasion de visiter des interprétations virtuelles des installations, ainsi que des textes commissariaux, des images et des vidéos d’archives de l’œuvre. En accompagnement, cinq capsules vidéo comprenant des interviews et des images en coulisses de chaque épisode procurent un éclairage sur le processus de production et soulignent l’incroyable communauté noire, autochtone, de couleur et queer, regroupant artistes, interprètes et commissaires, qui ont fait partie de ce projet au fil des années. Au-delà des cinq installations et des explorations de Tavera, Acosta et de leurs collaborateurs, ce documentaire met en lumière la puissante interconnectivité de tous ces individus qui sont considérés comme étant « autres », en particulier le potentiel dont dispose l’art transdisciplinaire pour déconstruire les histoires, créer de nouveaux récits et élargir le savoir collectif.

Les projets collaboratifs du duo Laura Acosta et Santiago Tavera ont été présentés sous forme d’expositions et de publications au Canada et à l’étranger. Leurs réalisations les plus importantes comprennent leur participation à des expositions solos à OPTICA, centre d’art contemporain et au MAI – Montréal, arts interculturels, ainsi qu’à des expositions collectives et des projections à Articule, au SUR Gallery, à Projet Casa, à La Grande rencontre des arts médiatiques en Gaspésie (en collaboration avec le Géoparc mondial UNESCO de Percé), à MTL Connecte – Printemps Numérique à Montréal et en Belgique. À l’échelle internationale, ils ont exposé à la Biennale de sculpture de Changwon en Corée du Sud et au Festival international d’images de Manizales en Colombie. Ils ont pris part à des conférences, entre autres à la résidence d’artistes Via Farini à Milan, en Italie.