Chargement Évènements

Place publique 2020

Ouverture le jeudi 9 juillet à 17h à la Fonderie Darling

UNE PLACE PUBLIQUE TOUT L’ÉTÉ

Grâce au soutien de la Ville de Montréal, la Fonderie Darling est heureuse d’annoncer l’ouverture de la Place Publique pour toute la période estivale et la piétonnisation de la rue du 2 juillet au 31 octobre 2020. En vue d’offrir un espace extérieur à la fois sécuritaire, inspirant et divertissant à tous les Montréalais, la Fonderie Darling met sur pied une programmation artistique hybride et réinvente la terrasse-bar Second Nature avec des aménagements de rue adaptée aux mesures sanitaires.

Espace extérieur / Entrée gratuite
Bar + DJ jusqu’à 23h
Le port du masque est fortement encouragé

PROGRAMMATION
09 juillet – 24 septembre
[https://bit.ly/31IdNTd]

La programmation de la Place Publique s’établit sous une forme hybride, conçue à la fois pour l’espace physique de la rue et pour celui du Web, avec une présentation simultanée des performances physiques en ligne.Tous les jeudis à partir du 9 juillet, la commissaire invitée Laurie Cotton Pigeon propose ‘Circuits allégoriques pour logiciels humains’, une série de performances qui explore l’héritage cybernétique et l’imaginaire techno-utopiste avec une perspective féministe.

Circuits allégoriques pour logiciels humains #1 – MÉGANE VOGHELL
[https://bit.ly/2YWFgiv]

La première soirée de ‘Circuits allégoriques pour logiciels humains’ propose une performance-vidéo de l’artiste montréalaise Mégane Voghell. Dès 19h, plongez dans la forêt boréale de la Côte-Nord au cours d’une exploration médiatisée par l’avatar de l’artiste, où vous serez invités à contempler la flore indigène québécoise sous la forme d’un jeu d’aventure à la première personne.

Roadsworth

Reconnu pour sa pratique alliant l’art et l’activisme, l’artiste de rue Roadsworth réalise un marquage au sol pour l’espace dédié à la Place Publique sur la rue Ottawa. Des motifs organiques de vagues et de poissons dessinés sur le macadam enjolivent l’espace tout en facilitant le respect des mesures de distanciation physique. Cette intervention artistique consacrant la rue aux citoyens est d’autant plus significative alors qu’elle s’inscrit en continuité avec une précédente collaboration avec l’artiste datant de 2006, où Roadsworth peint le bâtiment principal de la Fonderie Darling pour prendre position contre la présence excessive de l’automobile dans les quartiers urbains résidentiels.