WVLNT (« Wavelenght » pour ceux qui n’ont pas le temps)

Le film WVLNT (« Wavelenght » pour ceux qui n’ont pas le temps) (Canada, 2003, 15 min., en boucle), oeuvre marquante de Michael Snow, sera projeté dans la vitrine de la Galerie Séquence du 2 juin au 2 juillet 2005 (du mardi au samedi, de 21 h à minuit).

Près de quarante ans après sa parution, « Wavelenght » (Ontario, 1967, 45 min.) demeure l’un des films le plus vital et consternant de l’histoire du cinéma expérimental et est considéré comme un classique du cinéma d’avant-garde.

« Wavelenght » est un zoom continu qui prend 45 minutes pour passer de son plan le plus large à son point le plus rapproché. Filmé par une caméra fixe installée à une extrémité d’un loft de 80 pieds (environ 25 mètres), l’image traverse la pièce, puis la fenêtre, puis la rue. L’espace (et le zoom) sera interrompu par quatre événements humains, dont la mort. Lors de ces occasions, le son, musique et paroles, est synchronisé à l’image, mais il est doublé, simultanément, d’une onde sonore électronique qui passe d’une note grave (50 cycles / sec.) à une note très aiguë (12000 cycles / sec.) en 40 minutes. Un effet décroissant marquant le rythme crescendo de l’image qui tend à utiliser le don de la prophétie et de la mémoire que seuls la musique et le film peuvent offrir.

– Michael Snow

En 2003, Snow a créé « WVLNT », un ouvrage composé de la superposition du son et de l’image de trois séquences de l’oeuvre originale. Celui-ci dure maintenant 15 minutes plutôt que 45 !

En vitrine et en onde (98,5 FM) à compter du 2 juin 2005, 21 h.

Abonnez-vous au bulletin du Réseau art Actuel