Nomination de Steven Girard au poste de directeur général de Folie/Culture

Le conseil d’administration de Folie/Culture est fier d’annoncer la nomination de Steven Girard au titre de directeur général de l’organisme.

En poste depuis le 7 janvier 2019, Steven Girard est artiste et théoricien de l’art. Il détient une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’UQAM. Au cours de la dizaine d’années précédentes, il a été coorganisateur de plusieurs événements artistiques à Montréal, Lévis, Québec et Saguenay, en plus d’être cofondateur de Za-oum, du Tas invisible et de L’International factice, collectifs d’organisation d’événements et de réflexions sur l’art. Il a également contribué à plusieurs écrits théoriques et présenté diverses conférences sur l’art à Gatineau, à Montréal et en Inde. Ses pratiques artistiques axées sur l’humain comme matériau social en redéfinition continue et sa grande connaissance de la relève artistique au Québec et sur la scène internationale ont séduit le comité de sélection. Steven Girard est membre du comité de programmation de Folie/Culture depuis 2014 et (a)voue une passion au paprika.

Le conseil d’administration et toute l’équipe de Folie/Culture souhaitent la bienvenue à Steven Girard, qui saura, ils en sont convaincus, relever ce nouveau défi avec brio.

Les membres du conseil d’administration tiennent également à souligner le départ à la retraite de Céline Marcotte, qui assurait la direction générale de Folie/Culture depuis 1996.

Céline Marcotte a laissé une empreinte profonde sur l’organisme et a su maintenir au fil du temps une vision singulière du folieculturien. L’existence prolongée de Folie/Culture suppose une capacité à maintenir sur la ligne entre l’art et la folie les énergies créatrices de ce créneau sans équivalent dans le milieu culturel et social. Cette vision s’est sans cesse réaffirmée grâce à sa capacité à interagir avec le comité de programmation, à permettre la tenue des ateliers de création sur les thématiques de santé mentale, de la Minute vidéo, des Rencontres de fous, des nombreux événements devenus la signature de l’organisme. Elle adorait les déambulations et les parades. Nous lui accordons donc le Droit au bonheur, même si elle n’a pas d’intérêt particulier pour le paprika.

Pour être informé chaque semaine sur l’actualité et les expositions, abonnez-vous au Bulletin