Courtesy of Paul Kasmin Galllery, NYC

La Chambre Blanche présente The missing monument for Washington DC par Iván Navarro, du 1er mai au 13 juin

Du 1er mai au 13 juin 2010, LA CHAMBRE BLANCHE et la Manif d’art 5 présentent l’exposition The missing monument for Washington DC par Iván Navarro. Transformant du matériel d’éclairage en composantes sculpturales, son travail, sensible à la désinformation et aux dictatures, constitue une critique du social et du politique. Dans le cadre de la Manif d’art 5 ayant pour titre Catastrophe? Quelle catastrophe!, l’artiste chilien explorera le côté sombre de la lumière en abordant l’échec politique des dix-sept années de dictature d’Augusto Pinochet au Chili; un règne de torture, de meurtres et de disparitions des opposants à ce régime autoritaire.

Dans l’installation vidéo The missing monument for Washington DC, Iván Navarro fait référence à l’auteur-compositeur-interprète folk Victor Jara. Activiste politique chilien, ce dernier a été torturé et tué en septembre 1973 par l’armée de Pinochet. Deux hommes, pieds nus et habits sombres, apparaissent dans un espace vide, les têtes dissimulées dans des sacs. L’un est à quatre pattes, alors que l’autre se tient debout sur le premier, récitant le poème de Jara « Estadio Chile » [Stade Chili], s’accompagnant à la guitare acoustique. À cette vidéo s’ajoute une figure humaine accroupie faite de tubes fluorescents sur laquelle une pile de feuilles repose sur son « dos ». Ces feuilles, offertes aux spectateurs, présentent au recto une image tirée de la vidéo et au verso le poème de Jara. Ensemble, ces pièces parlent du travail dispersif de la catastrophe, levant le voile sur l’horreur d’une répression.

Iván Navarro est né à Santiago, Chili, en 1972, et vit à New York depuis 1996. Son travail a été montré partout à travers l’Amérique latine, les États-Unis, l’Europe et l’Australie dans des institutions telles que le Whitney Museum à Altria, New York; Hirshhorn Museum ans Sculpture Garden, Washington, DC; MOCA Miami; Witte de With, Rotterdam; Prague Biennale 2, Prague; Adelaide Festival, Adelaide, Australia; Museo Nacional de Arte, Lima; Centro Cultural Matucana 100, Santiago. Son travail se retrouve également dans plusieurs collections internationales incluant la Saatchi Collection, London; Margulies Collection, Miami; Virginia Museum of Fine Arts, Richmond; et le Fonds National d’Art Contemporain, Paris. Il a aussi représenté son pays d’origine à la dernière Biennale de Venise.

Abonnez-vous au bulletin du Réseau art Actuel