Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé

Rencontre photographique du Kamouraska

Du 12 juin au 6 septembre

Du 12 juin au 6 septembre 2021, nous présenterons la – très attendue! – 10e édition de la Rencontre photographique du Kamouraska. Cette édition anniversaire, dont la thématique a été imaginée par l’artiste Ève Cadieux, compte 7 expositions, en salles et extérieures.

Mot de la commissaire

Nos recommencements
La 10e édition de la Rencontre photographique du Kamouraska explore la thématique du recommencement en tant que mode d’appréhension du monde et de l’histoire qui perpétuellement se renouvellent, sous le fort potentiel de l’imaginaire humain. Le fleuve en devient l’assise changeante.

Le fleuve comme analogie
Les vagues soulèvent, renversent et effacent. De nouveau, tout doit être façonné. À l’instar de nos petites et grandes histoires, le fleuve exprime l’existence, il enchante et il bouleverse. Il est à la fois réalité et fiction, porteur de fabulations nécessaires. Le fleuve est chargé de possibles, comme l’art photographique aujourd’hui.

Des mondes sciemment oniriques
Pour cette édition qui marque le 10e anniversaire de la Rencontre photographique du Kamouraska, sont réunis des artistes qui, à travers leurs œuvres photographiques, évoquent la mouvance de l’eau, l’illusion de la stabilité, la construction illimitée du paysage et le réenchantement narratif. Les œuvres présentées sont lumineuses, travaillées par des créateurs qui envisagent l’avenir de façon positive, et qui, notamment, repensent l’art en regard d’environnements meilleurs. Ces démarches artistiques ne sont pas pour autant synonymes de légèreté et d’aveuglement, mais plutôt d’optimisme; on y affronte et on y embrasse des réalités qui méritent d’être vues, portées par des images fortes, poétiques, communicatives et, pourquoi pas, rêveuses. C’est de lumière dont nous avons besoin pour penser le présent, imaginer la nature, la culture et notre avenir autrement.

Nos recommencements, en 2021.
Il y a déjà quelques années, quand je concevais avec bonheur et rêverie la thématique de la 10e Rencontre photographique du Kamouraska, j’étais loin de me douter que les notions de recommencement et de reconstruction optimiste résonneraient différemment, en 2021. Le projet d’expositions est devenu, en soi, un recommencement sur trois ans, d’abord pour des raisons logistiques, ensuite à cause d’une crise sanitaire planétaire dont nous subissons encore les secousses. Nous vivons une période bien particulière, dont les vagues nous ont fait suffoquer. Mais cette expérience individuelle et collective, nous le savons, amène et amènera des changements sociaux, économiques, idéologiques aussi. Et je vois l’art comme source de réflexion et de guérison, inhérent et même central au renouveau collectif. Nos recommencements, il le faut, seront créatifs, et nécessaires.

Ève Cadieux
Mars 2021

Née à Montréal, Ève Cadieux vit et travaille à Québec. Diplômée de l’Université de Montréal, elle est titulaire d’un baccalauréat en histoire de l’art et en arts plastiques suivi d’une maîtrise en histoire de l’art. L’artiste expose ses œuvres au Québec, au Canada et à l’étranger. De 2002 à 2011, elle a été coordonnatrice, puis directrice artistique et générale du centre d’artistes VU à Québec. Elle est professeure d’histoire de l’art, d’arts visuels et de photographie au Cégep Limoilou. Elle est la commissaire, avec Vincent Roy, du projet itinérant HUMANORIUM : l’étrange fête foraine.