Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé

Regart présente : Seul les arbres se souviennent de Robin-Dimitrije Gosselin-Monasevic

Exposition du 10 juillet au 1er août au Domaine des Feux Follets

L’artiste lévisien, Robin-Dimitrije Gosselin-Monasevicannonce sa deuxième exposition solo intitulée Seul les arbres se souviennent. Il y poursuit les recherches entamées lors de sa dernièreexposition solo, Vision 3K. Ses sculptures et installations seront présentées au vignoble le Domaine des Feux Follets à Berthier-Sur-Mer du 10 juillet au 1er août. Dans une ancienne grange rénovée, l’artiste nous invite à parcourir un lieu stimulant, dynamique et interactif.

Seul les arbres se souviennent offre une expérience immersive où les publicsparcourent l’espace transformé par un ensemble sculptural. Des cabanes bricolées, des installations aux circuits électriques bidouillés et des arbres complètement transformés ponctuent un parcours de découvertes où le principe du kaléidoscope est décliné sous différentes variantes. Dans cette exposition, Robin-Dimitrije Gosselin-Monasevic crée un langage visuel explorant l’éthique de travail, les valeurs contemporaines et l’aspect cyclique de la production tout en portant un regard critique sur la surstimulation et le contrôle.

Lors de son processus de création, Robin-Dimitrije Gosselin-Monasevic a invité la communauté à s’impliquer dans l’une de ses installations. Sous forme d’ateliers de travail, les participants se sont vus submergés dans un environnement d’usine sous la devise « ta gueule pis travaille» et ont dû créer des éléments kaléidoscopiques motorisés. Ses créations performatives sont intégrées à une installation collaborative au sein de l’exposition.

L’artiste travaille en partenariat avec trois organismes de la région de Chaudières-Appalaches.

• Le Domaine des Feux Follets accueille les sculptures et l’installation pour la diffusion.

  • Regart a offert des espaces de création et un soutien aux communications.
  • Le Comptoir des infortunés a fourni du matériel pour la construction d’œuvres.

Robin Dimitrije Gosselin-Monasevic a complété un baccalauréat à l’université de Hertfordshire et une maîtrise au Royal College of Art au Royaume-Uni où il s’est mérité une distinction pour sa thèse. Il est ensuite revenu au Québec et développe sa pratique artistique dans sa ville natale de Lévis. Il s’intéresse aux thématiques de croissance et utilise actuellement le bois comme médium principal.