Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé

Raphaëlle de Groot

En résidence à Sagamie

La recherche de Raphaëlle de Groot se fait au contact des réalités humaines. Elle porte son attention sur ce qui n’est pas visible de l’extérieur, mais participe de l’expérience du monde, le constituant de l’intérieur. Elle sonde l’envers des tissus sociaux — côtés cachés, oubliés, délaissés ou négligés —, se déplace et s’immerge dans des milieux de vie, de travail, dégageant des terrains de création à même ces expériences. Sa pratique artistique met l’accent sur le processus, la durée, la participation et la collaboration d’individus et de communautés dans la production de traces et de récits. En son cœur se trouve : la mobilité, la réciprocité, l’écoute, le geste et la collecte de données sous forme d’objets et de documents variés (dessins, photographies, vidéo, texte). La performance supporte ou accompagne en marge cette démarche lui permettant d’expérimenter des états d’attention et d’engagement.
Au Centre Sagamie, elle travaille sur un nouveau corpus d’oeuvres issu du projet Subsistances • Inniun pour lequel elle a séjourné en Minganie (Côte-Nord) de 2016 à 2017 ; ces oeuvres seront exposées prochainement à la Galerie Occurrence dans le cadre de MOMENTA Biennale de l’image à Montréal. Elle prépare également La grande marche des petites choses pour l’événement Nuit Blanche à Paris (octobre 2019). Raphaëlle de Groot vit et travaille entre Montréal et Orsigna, en Italie. Son travail est présenté sur la scène canadienne et internationale depuis une vingtaine d’années. Elle a reçu plusieurs distinctions dont le Prix Sobey pour les arts en 2012.