Chargement Évènements
Crédits : Luther Konadu, Figure as Index (2015-présent). Courtoisie de l'artiste.
  • Cet évènement est passé

Portraiture en gestuelle de Luther Konadu

Exposition du 4 novembre au 18 décembre à SBC galerie d’art contemporain

Commissaire : Nasrin Himada

La SBC galerie d’art contemporain présente Portraiture en gestuelle de Luther Konadu, commissariée par Nasrin Himada, du jeudi 4 novembre au samedi 18 décembre, 2021.

Dans la pratique photographique de Konadu, la position du spectateur est aussi complexe que l’image elle-même. Les installations de l’artiste présentent une sorte d’atelier où les images se font, se défont et se refont, se contextualisent et se re-contextualisent, se forment et sont en formation au fur et à mesure que le « regard » se pose. Par la répétition, la superposition, le découpage, le collage et le changement de position, Konadu envisage les possibilités inhérentes à la fois à la perspective du spectateur et au sujet regardé. Dans ses installations, on remarque immédiatement la structure de l’espace : il ne s’agit pas simplement de photographies encadrées et accrochées aux murs. Les images sont indiscernables de l’espace qui les contient et de l’espace qui conditionne leur existence. Autant l’image que l’espace forment une dynamique qui met en évidence une communauté, un collectif. Nous ne regardons pas en tant qu’individu, mais en tant que partie d’un ensemble. Ce changement de rapport de force reconfigure le décor et le cadre, et engage notre rencontre avec l’image à partir d’un point d’activation et de réorientation. Nous ne sommes pas les seuls à regarder. Nous sommes complices, mais nous sommes également en maîtrise. Nous sommes dans un autre lieu, un lieu dont l’intention est de se débarrasser de l’image en tant que support de la représentation. Ou plutôt, l’image, son dispositif et les individus représentés font tous partie d’un ensemble orchestrant un rassemblement.

Extrait du texte ‘’ Ici ‘’ par la commissaire Nasrin Himada.

Luther Konadu, basé à Winnipeg (Treaty One), est un artiste, écrivain et éditeur de Public Parking. Ses écrits ont été publiés dans Canadian Art, Aperture, BlackFlash, Akimbo et Border Crossings. Ses activités en studio sont réalisées par le biais de processus photographiques qui font place à des éléments sculpturaux, reconnaissant l’héritage du médium photographique en tant que site d’interprétation permettant de générer de nouvelles conventions et d’élargir les récits fixes. Son travail photographique a été publié dans le New Yorker et le magazine FOAM. Konadu a reçu le prix New Generation Photography Award 2019 et a été l’un des lauréats du prix Sobey Art Award 2020. Son travail a été exposé à l’échelle nationale et internationale.

Nasrin Himada est une écrivaine et curatrice palestinienne actuellement basée à Tiohtià:ke/Montréal. De 2019 à 2021, Nasrin a occupé le poste de conservatrice au Plug In Institute of Contemporary Art, à Winnipeg, et occupe actuellement le poste de conservatrice associée, du rayonnement académique et de l’engagement communautaire. Ses écrits sur l’art contemporain sont parus dans des publications nationales et internationales sur l’art contemporain, notamment Canadian Art, The Funambulist, C Magazine, MICE et Fuse, et elle a collaboré avec des festivals de cinéma et des institutions artistiques au Canada et aux États-Unis, notamment le CCA Wattis Institute for Contemporary Art, TSV, la Fondation PHI pour l’art contemporain et la Leonard & Bina Ellen Art Gallery