Chargement Évènements
Steve Giasson. Performance invisible n° 165 (Faire l’artiste). Enactment de William Wegman. Performeur : Steve Giasson. Crédit photographique : Martin Vinette
  • Cet évènement est passé

Performances invisibles de Steve Giasson

Exposition virtuelle à partir du 1er mai

Nouvelles Performances invisibles / Steve Giasson
Exposition virtuelle à partir du 1er mai 2020

À partir du 1er mai et pour une durée d’un an, Le Lieu, centre en art actuel accueille sur ses réseaux sociaux les Nouvelles Performances invisibles de l’artiste conceptuel Steve Giasson.

Les Nouvelles Performances invisibles comprennent une centaine de performances minimalistes basées sur des énoncés conceptuels et exécutées par l’artiste lui-même, sans convier d’auditoire (d’où leur « invisibilité ») dans les espaces public et privé, sur une période d’une année complète. Ces énoncés sont parallèlement mis en ligne en plusieurs langues (français, anglais, espagnol), deux fois par semaine, sur le site Web dédié www.performancesinvisibles.com et sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram, avec la documentation (photos, vidéos, textes, dessins, etc.) entourant ces micro-interventions. Leur public virtuel est également invité à interpréter ces énoncés et à faire parvenir sa documentation à l’artiste, le cas échéant, afin qu’elle soit ajoutée sur le site Web dédié.

Avec les Nouvelles Performances invisibles, Giasson porte un regard corrosif sur l’ensemble de sa pratique en art performance, en poursuivant, en radicalisant et en critiquant la première itération de ce projet ayant connu un large écho populaire et médiatique (Performances invisibles, DARE-DARE (Montréal), 2015-2016). L’artiste privilégie également un certain dépouillement formel, tant au point de vue de l’écriture des énoncés, que de leurs instanciations. Il redit enfin les bruits et la fureur de son époque et propose d’autres manières d’envisager l’engagement citoyen, en marge de l’activisme traditionnel.

Steve Giasson (°1979, Québec) est un artiste conceptuel. Sa pratique engagée et pince-sans-rire s’appuie sur des œuvres préexistantes, des fragments historiques ou quotidiens, qu’il s’approprie selon différentes modalités, entre hommage et outrage et en employant plusieurs médiums (écriture conceptuelle, art performance, micro-intervention, photographie, vidéographie, etc.). Les œuvres produites se caractérisent, le plus souvent, par une grande économie de moyens et par l’usage de matériaux fragiles et éphémères, qui témoignent de son rejet ferme du spectaculaire et du décoratif.

Il poursuit un doctorat en Études et pratiques des arts (UQÀM). Son travail a été présenté dans quatorze pays d’Amérique du Nord, d’Europe et d’Asie, dans le cadre de huit expositions solos et de nombreuses expositions collectives. Il vit et travaille à Montréal et est représenté par la Edmund Felson Gallery (Berlin).