Chargement Évènements
© Grafting Hands, 2016. Digital inkjet print.
  • Cet évènement est passé

Para Reclamar de Catherine Feliz

Lancement le vendredi 26 mars à 18h à articule

Compte tenu de la nature changeante de la pandémie actuelle, articule a décidé de présenter une programmation hybride entre virtuel et in-situ. L’exposition sera disponible en ligne et sera également active dans la vitrine d’articule !

Para Reclamar fait partie de l’enquête permanente de l’artiste Catherine Feliz sur le rôle de la photographie dans l’imagination de l’explorateurice, par le biais d’un engagement personnel dans les pratiques terrestres. En explorant la contamination de la rivière Yuna par les mines canadiennes Barrick Gold Corp et Goldcorp Inc. à Cotuí, en République dominicaine, l’artiste établit conceptuellement une triangulation entre les pratiques extractives qui menacent la vie dans le monde entier. Comment le design néocolonial exerce-t-il un pouvoir d’influence sur les ressources de la planète ?

Catherine Feliz est un·e artiste interdisciplinaire et une personne engageant avec un bagage médicinal traditionnel né·e et ayant grandi sur le territoire de Lenapehoking [New York] et de parents originaires de Kiskeya Ayiti [République dominicaine]. Sa pratique repose sur un enchevêtrement de recherches d’archives, sur le désarmement des appareils de violence et sur la guérison par la terre. Ielles s’efforcent de récupérer les technologies ancestrales qui ont été systématiquement effacées en faisant appel à de multiples disciplines pour déterrer des histoires et faire de la place pour des futurs décoloniaux. Catherine est actuellement candidat·e d’une maîtrise en beaux-arts au département de studio interdisciplinaire de l’université de Californie à Los Angeles.