Chargement Évènements

Magnétismes d’Anne-Renée Hotte

Vernissage le vendredi 8 septembre à 17h à VU

Que l’on observe les battements d’ailes d’un papillon autour d’une lampe ou le temps indéfini d’un baiser, une même force d’attraction semble guider nos existences. Un désir d’être, mais aussi la tentation de se mesurer à ce qui largement nous dépasse : l’appel vers un ailleurs ou un autre, l’épreuve d’une sensation ou d’une émotion. En associant le court destin du papillon à une expérience humaine, Anne-Renée Hotte nous convie à un rapprochement des corps, jusqu’à en évoquer un seul, comme une façon de nous figurer le poids, mais surtout la portée des liens qui nous unissent.

Il suffit de nous remémorer nos étés lointains et le nombre d’insectes qui y peuplaient nos nuits pour suggérer leur rareté croissante, qui n’est pas sans faire écho à la distance qui s’installe aussi dans nos rapports sociaux. Ce sont donc ici les sens qui appellent de nouvelles communautés à se rassembler autour de la lumière : celle aperçue au loin comme la résonance d’un futur convoité, ou celle d’une longue exposition qui dessinera une forme presque inidentifiable, indissociable d’un moment partagé. Les lueurs ainsi générées agissent comme des rappels de ce qui déplace les êtres et les mobilise, pour qu’avec eux subsiste le potentiel de recréer un monde à chaque instant.

Cette exposition fait partie de la programmation et tout ce que ça prend, qui se penche sur les forces et les ressources qui nous animent, sur ce qui, en nous et à l’extérieur de nous, peut s’avérer être autant un potentiel qu’une menace.