Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé

Ludovic Fouquet

En résidence jusqu'au 14 février à Engramme

Dans le cadre de ses résidences hors du commun, Engramme a mis en place sa résidence « Octopus », donnant l’accès à 14 jours d’ateliers rémunérés, une exposition en galerie et un bon d’achat valable dans le magasin d’Engramme.
La galerie étant fermée au public, l’artiste doit mettre en place une exposition visible depuis la côte d’Abraham.

Le projet de l’artiste est né lors de siestes sous les eucalyptus en Corse… De quoi réchauffer les coeurs durant une tempête de neige!

Voici ce que Ludovic Fouquet souhaite nous dire à propos de sa résidence commencée hier :

« Pour cette résidence « Octopus », je proposerais de faire de la sérigraphie en volume !

Il s’agit de revisiter des motifs de ma série Eucalyptus 2020 comme base formelle (plus quelques nouvelles formes en plus grand format ou d’autres végétaux comme les fougères) pour explorer en volume et en transparence une autre manière de composition. Il ne s’agit plus de travailler en superposition sur un support 2D (la feuille de papier), mais d’imprimer sur toute sortes de supports transparents ou translucides (papier fibreux, calques, acétates, voile en polyuréthane, tulle, etc) et de créer ensuite une proposition « en volume » dans l’espace de la galerie, qui pourrait être vue comme une sorte de serre végétale. Je ne sais pas encore comment ce volume va opérer : superposition de strates translucides ? Assemblage de diverses « branches » et fabrication d’un volume ? Il va d’abord falloir plonger dans les transparences de ces feuillages, s’égarer un peu dans ces surfaces translucides pour voir ce qui pourra ensuite être construit pour la galerie !

Je vais tâcher de garder en tête ce qui a nourri le début de la série lors des photos et films que je faisais en Corse, alors que dans le maquis je dormais au pied d’un immense eucalyptus, bercé par le bruit des feuilles et fasciné par cette démultiplication d’une même forme végétale jusqu’à devenir une cascade bruissante (dissolution du motif par sa démultiplication et sa reproduction infinie !). »