Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé

Lignes entrelacées de Sarah Stevenson, Jeanette Johns

Exposition du 22 avril au 22 août à La Fonderie Darling

Les prochaines expositions de Sarah Stevenson dans la Grande salle et de Jeanette Johns dans la Petite galerie, sont présentées simultanément dans l’intention de dévoiler des complicités esthétiques tissant un lien entre deux générations d’artistes.

Deuxième itération de cet axe commissarial, Lignes entrelacées fait suite à l’exposition The Silver Cord, présentée à l’automne 2018 qui réunissait les œuvres de l’artiste reconnu John Heward et du jeune peintre Jean-François Lauda. Les deux artistes engagés dans l’abstraction livraient des compositions expressives dans lesquelles la gestuelle et la géométrie à la fois libéraient et contenaient la surface picturale.

Dans la proposition Lignes entrelacées c’est la grille et la ligne qui sont omniprésentes dans les compositions minimales et géométriques et rassemblent le travail de Sarah Stevenson et Jeanette Johns. Dans la Grande salle, cinq sculptures aux formes organiques, construites à partir de fils de pêche colorés, flottent dans l’espace industriel. Des sculptures aériennes, vibrantes et évanescentes, créent des espaces ouverts et denses, à la fois légers et rigides. Dans la Petite galerie, relayées à travers différents médiums, les œuvres déploient le potentiel d’infinis possibilités qu’offrent la grille. Des pièces de tissage aux motifs répétitifs, serrées et texturées, révèlent le travail mécanique du métier à tisser; les lignes parallèles et perpendiculaires s’enchevêtrent et forment des constructions imaginaires.

Malgré son austérité, la grille offre une source inépuisable de variations qui contiennent et libèrent toute à la fois. Rationnelle et non relationnelle, elle permet d’éliminer toute forme de subjectivité, de narrativité, tout en conservant l’expérience esthétique provoquée par un geste répétitif qui plonge notre regard dans une forme de transe visuelle. La grille engendre le désir de simplement se laisser emporter à travers ses lignes, d’abandonner son esprit, de ralentir et d’ouvrir ses yeux et son âme, à la recherche d’une émotion abstraite.
Caroline Andrieux

Sarah Stevenson
Sarah Stevenson est une artiste qui travaille avec la sculpture et le dessin. Née en Angleterre, elle a grandi dans différentes villes du Canada et a obtenu un BFA de l’Université de Victoria en 1984, puis s’est installée à Montréal dès 1988. Les œuvres de Stevenson ont été présentées dans des expositions individuelles et collectives au Canada et à l’étranger, notamment au Musée des beaux-arts de l’Ontario, au Musée d’art contemporain de Montréal, au Stedelijk Museum d’Amsterdam, à la Galleria d’Arte Moderna de Bologne et à l’Esker Foundation de Calgary. Stevenson est représentée par la Galerie Blouin/Division depuis le début des années 90 et, plus récemment, par la Galerie Trépanier Baer de Calgary.

Jeanette Johns
Originaire de Winnipeg, Jeanette Johns détient un baccalauréat en Printmaking de l’University of Manitoba et une maîtrise en Studio Arts (concentration Print Media) de l’Université Concordia. Elle a effectué de nombreuses résidences de production et de création, au Canada, aux États-Unis et en Finlande. En 2016, elle a publié le livre d’artiste With Sufficient Distance, réalisé en risographie par Parameter Press.