Loading Events

Kevin Schmidt, Samuel Roy-Bois, Béatrice Balcou et Vicky Sabourin

Vernissage le samedi 18 juin à 17h au Musée d’art de Joliette

À PROPOS DES NOUVELLES EXPOSITIONS DE LA SAISON D’ÉTÉ AU MAJ

L’exposition individuelle Intercom est l’occasion pour l’artiste canadien Kevin Schmidt de présenter de récentes installations sculpturales et multimédia, réalisées dans un esprit de récupération, du fait maison, du code source ouvert (open source). La salle d’exposition est transformée en salle d’écoute pour audiophiles, où le public est invité à faire jouer ses propres disques vinyles. Pour l’une de ses œuvres, l’artiste a converti une machine à laver en génératrice hydroélectrique qui alimente un spectacle son et lumière en pleine nature. Dans un objectif de restitution et de contribution à une économie ouverte du savoir, le processus de création de la génératrice a été filmé puis rendu disponible gratuitement en ligne sous forme de tutoriels. L’exposition de Kevin Schmidt suscite la réflexion en créant des rapprochements entre la pratique des arts, la propriété privée et la spéculation immobilière.

Intercom, de Kevin Schmidt, est commissariée par Charlotte Lalou Rousseau et Jean-François Bélisle.

– Pour La vie est un outil comme un autre, l’artiste de Québec installé en Colombie-Britannique depuis une quinzaine d’années, Samuel Roy-Bois, rassemble des œuvres issues de deux corpus indépendants : un de photographies et un autre de sculptures. Créées en 2021 durant la pandémie, les nouvelles sculptures exposées au Québec pour la première fois sont le témoin des conditions très spécifiques ayant mené à leur conception. Leurs dimensions dépendent de l’espace de travail alors disponible ; leur fabrication est liée aux techniques maîtrisées à ce moment-là par l’artiste et des outils non spécialisés qui se trouvaient à portée de mains, comme une scie à chaîne, des serres ou des vis ; leur matérialité découle de rénovations effectuées dans sa maison, de la proximité avec une scierie ou encore de restes de productions antérieures, ici recyclés.

La vie est un outil comme un autre, de Samuel Roy-Bois, est commissariée par Anne-Marie St-Jean Aubre et Charo Neville (conservatrice de la Kamloops Art Gallery).
À voir au MAJ du 18 juin au 5 septembre 2022.

Tenir le silence est la première exposition individuelle dédiée au travail de Béatrice Balcou au Québec. Elle rassemble des œuvres associées à chacune de ses séries importantes : les Cérémonies sans titre, les œuvres Placebo et les Pièces assistantes. À l’invitation du Musée d’art de Joliette, l’artiste française maintenant basée en Belgique s’est inspirée d’une œuvre de la collection de l’institution joliettaine pour créer une nouvelle cérémonie ainsi qu’une sculpture placebo. L’exposition lui a aussi servi d’impulsion pour approfondir la dimension sonore de son travail, alors que la pandémie nous forçait tous à repenser nos déplacements, affectant ainsi ses méthodes de travail. Présentée pour la première fois, cette pièce sonore se déclinera par la suite en une série d’interventions artistiques dans d’autres musées à laquelle le MAJ participera.

Tenir le silence, de Béatrice Balcou, est commissariée par Anne-Marie St-Jean Aubre.

– L’exposition Le lys de ta peau de Vicky Sabourin s’inscrit à la suite du projet Ce que les lys odorants tentent de camoufler. À la suite de multiples décès survenus dans son entourage ces quatre dernières années, l’artiste s’est intéressée à la puissance d’évocation des odeurs qui, malgré leur caractère intangible et éphémère, ont la capacité de stimuler la mémoire. Décliné d’abord sous la forme d’un coffret de fragrances auquel s’est ajouté un récit personnel publié en un livre d’artiste, le projet se poursuit maintenant avec la création d’œuvres photographiques, textiles et sculpturales présentées dans les aires de circulation du MAJ.

Le lys de ta peau, de Vicky Sabourin, est commissariée par Anne-Marie St-Jean Aubre.

VERNISSAGE DU 18 JUIN – de 10 h à 17 h

  • Comme à chaque saison, le vernissage est gratuit et ouvert à toutes et à tous.
  • Après deux ans de pause, la navette MAJ-Express est de retour. Les Montréalais et Montréalaises peuvent s’inscrire pour un aller-retour, au départ de la gare d’autocars de Montréal (Berri-UQAM).
  • Les discours des artistes et commissaires dans le grand hall sont eux aussi réhabilités. Ils seront d’ailleurs signés en LSQ-français.
  • Il est possible de commander à l’avance un lunch du restaurant joliettain Ras le bol et de le recevoir à son arrivée au Musée pour l’y manger.
  • Une activité créative est offerte en continu tout l’après-midi.
  • L’artiste française Béatrice Balcou offre deux performances le 18 juin (à 11h et à 13h). Les personnes intéressées doivent s’inscrire. Places limitées.
  • Vernissage : https://www.museejoliette.org/fr/activites/vernissage-dete-2022/