Loading Events

Infralois et les architectures du commun de Jean-François Prost

Exposition du 13 mai au 12 juin à Regart

Le Centre Regart est très heureux de recevoir à nouveau Jean-François Prost pour présenter son projet d’exposition Infralois et les architectures du commun, une proposition qui prend place dans le cadre de la programmation Décroissance. Du 13 mai au 12 juin, l’artiste interdisciplinaire de Montréal investit l’espace de la galerie principale avec ses propositions issues de la réflexion collective entamée à l’automne dernier sur les territoires urbains. L’expérience artistique est à la fois installative et participative. Le 11 juin, le public est invité en galerie pour le brunissage en compagnie de l’artiste.

Dans Infralois et les architectures du commun, Jean-François Prost détourne une carte de l’immense territoire de la Ville de Lévis et déploie une installation en forme d’arc dans l’espace comportant une sélection de lois accessibles pour consultation au public. Des accents de couleurs et de textures dans les vitrines de la galerie inviteront les passants du secteur et le public à participer à la réalisation d’une dizaine d’interventions dans la Ville de Lévis.

Pour Prost, le cadre juridique comme objet de réflexion créatif permet d’approfondir le rapport à des règlements qui régissent la ville et l’utilisation de divers types de lieux. Ainsi, le champ de recherche et d’exploration est à la fois un espace d’action direct et indirect sur le milieu de vie du point de vue artistique, politique et social.

Historiquement, de nombreuses lois ont été élaborées pour favoriser l’exploitation économique des ressources (naturelles et humaines) et accroître le capital. Aujourd’hui, des règlements empêchent et restreignent l’usage de l’espace public ou privé et limitent le pouvoir d’action et la capacité de cohabitation et de (co)définition de l’architecture et de l’aménagement des villes.