Chargement Évènements
Marie-France Brière, Fonte, 2020, photographie, 58 x 47cm.

Fonte de Marie-France Brière

Vernissage le jeudi 23 mai à 18h à la Galerie McClure

Ce projet s’ouvrait sur les perturbations d’une écologie du paysage entre interaction et processus de transformation, creusement et dépôt, modelé et agrégats. L’exposition Fontea été présentée en mars 2021 au centre d’exposition AXENÉO7 à Gatineau. Dans Fonte → Dislocations, Marie-France Brière revisite la matérialité rocheuse du marbre, en réfléchissant à son statut paradoxal entre austérité et noblesse déchue. Elle explore ce détournement de l’utilisation du marbre dans son travail qui confronte la solidification d’un lexique classique mais implique de se pencher aussi sur la question de l’extractivisme. Dans le contexte de cette exposition, elle choisit de présenter deux autres sculptures issues de son travail antérieur, Feu (2000) et Esker (2022) composant ainsi une nouvelle scénographie. L’ensemble des œuvres opèrent par glissements successifs à partir des transformations matérielles de la matière pour concrétiser des formes correspondant à la plasticité et à la dislocation de leur organisation.

Marie-France Brière est née en 1957 à Montréal. Au cours des années 1980, elle suit une formation artistique à l’Université du Québec à Montréal et elle obtient une maîtrise en arts visuels. Durant cette période, elle effectue aussi un séjour de longue durée à Pietrasanta, en Italie, où elle perfectionne les techniques de sculpture de la pierre, un matériau qui restera très présent dans sa pratique tout au long de son parcours. Boursière du Conseil des arts et des lettres du Québec et du Conseil des arts du Canada à plusieurs reprises, elle a également obtenu le Prix Louis-Comtois en 1996. Marie-France Brière développe depuis plusieurs années une recherche orientée vers la sculpture.

Ruche d’art « Sédiment » avec l’artiste : 22 juin, de 10 h 30 à 13 h

www.mfbriere.ca