Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé.

e-constellations de Tomas Schmit

Projection du 16 au 22 octobre au Goethe-Institut de Montréal

Projections dans le cadre du projet Au-delà de l’écran – réflexions sur l’espace public 

n.b.k. Video-Forum | Projections sur nos fenêtres

Le Goethe-Institut Montréal, en collaboration avec le Neuer Berliner Kunstverein (n.b.k.), présentera un programme de projection de 20 œuvres vidéo issues de la vaste collection d’art vidéo de n.b.k Video-Forum, sous la direction d’Anna Lena Seiser (responsable de la collection n.b.k. Video-Forum).

Les films individuels seront projetés pendant une semaine chacun, du coucher du soleil à 2 heures du matin, sur les vitrines du Goethe-Institut, 1626 boul. St-Laurent, Montréal, Québec, H2X 2T1, Canada et peuvent être visionnés sur un écran intérieur pendant les heures d’ouverture du Goethe-Institut :

e-constellations
Tomas Schmit
2004
24:59 Min.
Collection Video-Forum, Neuer Berliner Kunstverein (n.b.k.)

L’interaction entre les mots et les images revêt une importance particulière dans le travail de Tomas Schmit. Son œuvre tardive e-constellations (2004) consiste en 200 dessins simples de points fixes jaunes et de lignes de connexion blanches sur un fond noir. Comme un mobile, les points et les lignes donnent constamment naissance à de nouvelles permutations. Présentés l’un après l’autre sous forme de diaporama numérique, ils fonctionnent comme une « école de la vue » et sont titrés par l’artiste avec des termes anglais, dans un processus qui rappelle les jeux de puzzle et l’interprétation des constellations. Schmit a enregistré la piste audio de e-constellations en une seule prise dans son appartement de la Linienstrasse 158 à Berlin. Des bruits de rue intermittents ou des bribes de conversation sont audibles en arrière-plan. e-constellations a donné à Schmit l’impulsion pour une série d’autres travaux dans lesquels il a utilisé des enregistrements audio et l’ordinateur comme moyen d’imagerie.

Pionnier du mouvement Fluxus des années 1960, Tomas Schmit (*1943 à Wipperfürth / Allemagne, †2006 à Berlin) a joué un rôle important dans la remise en question radicale de l’art bourgeois et l’émergence d’une nouvelle esthétique. Dans sa pratique artistique, principalement axée sur le dessin à partir de 1970, il a exploré avec humour le langage, la logique, le paradoxe, la biologie, la recherche comportementale et la perception, en prenant comme point de départ des observations concrètes de la vie quotidienne.