Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé.

Donner corps au corps

Veuillez prendre note que la présentation au GIV initialement prévue pour ce jeudi 30 novembre 2023 a malheureusement dû être annulée.

En présence de la commissaire Celia Vara

Instructions sensorielles pour des déclarations politiques féministes. Catalogne et Pays Basque, années 1970 Sensorial instructions for feminist political statements. Catalonia and Basque Country 1970s

Sous la dictature de Franco (1935-1975), la pensée et l’expression critiques étaient interdites et les artistes concevaient des mécanismes corporels comme forme de protestation et de résistance. Àngels Ribé, Eugènia Balcells, Fina Miralles et Esther Ferrer sont des femmes artistes pionnières de leur époque, les seules à documenter la performance et/ou les corps en mouvement à travers des Umatic ¾, NTSC, films 16 mm et Super 8. Cette sélection d’artistes est présentée dans ce programme d’une manière sans précédent, tant au niveau international que national. Cette œuvre contribue à produire un acte transgressif et émancipateur (ne serait-ce que temporairement) dans le contexte de la socialisation chauvine du système franquiste qui a renforcé la désincarnation des femmes et l’objectivation de leur corps.

Dans leur travail, c’est précisément par la kinesthésie (le sens de la position et du mouvement corporels) que le corps engage son environnement pour acquérir des connaissances sur lui-même et sur le monde et y intervenir. L’accent est mis sur le sensoriel qui donne accès à un soi authentique. Ces formes de libération féministe mettent l’accent sur le corps comme aspect central de l’action/volonté. Ce sont des instructions sensorielles pour des déclarations politiques féministes.

Triangle [Triangle] 1978 (Àngels Ribé, née en 1943, Barcelone, Catalogne).

L’artiste est vue, grandeur nature, effectuant un doux mouvement de boucle de haut en bas créant les lignes d’un triangle.

Going Through Languages [Passer à travers les langages] 1981 (Eugènia Balcells, née en 1943, Barcelone, Catalogne) explore le contraste entre le langage public de la télévision et les scènes personnelles de corps en mouvement dans l’espace intime et personnel.

Duna [Dune] et Deixada Anar de Cargols [Escargots libérateurs] (Fina Miralles, née en 1950, Sabadell, Catalogne) font partie de la série Translacions [Déplacer/Mouvements] (1973, Film Super 8 transféré en vidéo), un ensemble d’actions consistant à transférer physiquement des éléments de la nature de leur contexte habituel à un contexte inhabituel. Et dans Petjades [Empreintes] (1976, Film Super 8 transféré en vidéo), l’artiste a assemblé du liège et de la mousse pour construire les mots: Fina sur une chaussure et Miralles sur l’autre et imprimer les lettres de son nom au sol.

Acciones Corporales [Actions corporelles] 1975 (Esther Ferrer, née en 1937, Donostia/Saint-Sébastien, Pays Basque) est une série des performances filmées les plus emblématiques de l’artiste où elle explore l’espace personnel et intime à travers son propre mouvement corporel. En voici une sélection de trois: Recorrer los muros con contacto [Parcourez les murs avec contact], Huellas/Espacio/Sonido [Empreintes/Espace/Son] et Abrirme/Salir al mundo exterior a mi cuerpo [M’ouvrir/sortir dans le monde extérieur à mon corps].

À PROPOS DE LA COMMISSAIRE

Celia Vara

est psychologue, enseignante, conservatrice et artiste. Stagiaire postdoctoral FQRSC au Moving Image Research Lab (Université McGill). Doctorat en communication (2019) à l’Université Concordia (Québec, Canada).
https://www.mcgill.ca/english/staff/celia-vara

Veuillez prendre note que pour des raisons indépendantes de sa volonté la commissaire a dû, malheureusement, annuler sa présentation au GIV, initialement prévue pour ce jeudi 30 novembre 2023.
Nous vous tiendrons au courant dès que nous aurons une nouvelle date.