Chargement Évènements

Des images-lumière de Yann Pocreau

Vernissage le jeudi 4 avril à 17h à Sagamie

Depuis une quinzaine d’années maintenant, les recherches de Yann Pocreau sont portées par l’application de sa pensée photographique aux multiples définitions de la lumière qu’il explore à travers plusieurs médiums, dont l’image, la sculpture et l’installation. Cette lumière, son apport narratif à la lecture qu’on fait des images et l’histoire de la photographie font ainsi de plus en plus partie de son vocabulaire. Il cherche à comprendre comment la lumière a un impact sur la visibilité du monde que nous habitons et ses façons de l’enregistrer. Ainsi, il s’intéresse grandement à la lumière, à sa matérialité, à ce qu’elle sait, informe ou aux affects qu’elle convoque. L’astronomie, puis les sciences de la terre l’occupent à l’atelier. Son parcours des dernières années est ponctué d’expositions ayant comme moteur les vertiges cosmiques, cette nouvelle relation au monde et ses phénomènes, depuis l’Univers jusqu’au centre de la Terre. Dans un simple dialogue avec la science, avec un certain existentialisme, il pense et produit des expositions qui tentent d’aborder les liens macros et micros qui façonnent et dessinent notre environnement, mais aussi, et surtout ici, aux projections que nous nous en faisons.

Yann Pocreau est né à Québec en 1980. Dans ses recherches récentes, à travers différents types de médiums dont la photographie, la sculpture et l’installation, il s’intéresse à la lumière comme sujet vivant et à l’effet de celle-ci sur la trame narrative des images. Il a participé à plusieurs expositions canadiennes, américaines et européennes dont aux Rencontres photographiques d’Arles et au Musée des beaux-arts de Montréal. Son travail a été commenté dans divers magazines et ses œuvres sont présentes dans de nombreuses collections, dont celles de la Banque Nationale du Canada, d’Hydro-Québec, de Desjardins, de la Ville de Montréal, du Musée d’art contemporain de Montréal, du Musée des beaux-arts de Montréal, du Musée national des beaux-arts du Québec, du Musée d’art de Joliette et de la Galerie de l’UQAM. Il est représenté par la galerie Blouin Division à Tiohtiá:ke/Mooniyang/Montréal où il vit et travaille.