Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé

Anémochorie d’Estelle Schorpp

Exposition du 3 juin au 3 juillet en vitrine à Sporobole

Finissante à la maîtrise en composition et création sonore de l’Université de Montréal, Estelle Schorpp s’est vu offrir une résidence d’artiste à Sporobole centre en art actuel du 11.01.2021 au 24.01.2021. L’oeuvre sera diffusée du 03.06.2021 au 03.07.2021 via la vitrine sonore :  un dispositif permanent d’oeuvres audio qui longe la façade de Sporobole.

Le vent est un phénomène météorologique jouant plusieurs rôles primordiaux dans les écosystèmes. Celui qui m’intéresse en particulier est le phénomène d’anémochorie, qui est la dispersion des diaspores. C’est le mode de dispersion principal d’environ 90 % des espèces végétales. Le vent disperse la vie.

L’œuvre générative anémochorie utilise des données sur la force du vent pour faire varier subtilement les sons, les structures et l’espace. L’esthétique générale de cette pièce est une esthétique du « presqu’inaudible » (Max Neuhaus, Les pianos ne poussent pas sur les arbres, 2019), pensé pour le lieu de passage qu’est la rue. Les matériaux sonores s’intègrent subtilement et plausiblement dans l’environnement sonore de la rue et la structure se déploie lentement dans le temps et dans l’espace, jouant avec le seuil de perception. À l’instar du vent qui dissémine le vivant à notre insu, je propose une œuvre qui se déploie avec ou sans nous. Mon intention artistique est de questionner (sans imposer) notre rapport avec l’environnement dans lequel nous évoluons chaque jour : l’attention que nous lui prêtons et la place que nous y occupons.

– Estelle Schorpp