Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé

Amanda Dawn Christie, Thomas Kneubühler, Omar Elhamy & Casper Wolski

Vernissage le jeudi 15 novembre à 19h à Dazibao

Thomas Kneubühler

Il est question ici de transmission, au sens le plus élémentaire du mot comme dans « transmettre un message » jusque dans ses diverses manifestations technologiques. Amanda Dawn Christie, Omar Elhamy & Casper Wolski et Thomas Kneubühler traitent de l’importance des moyens de communication — de transmettre — tant sur le plan géopolitique qu’humain. En posant comme point d’ancrage le mot transmettre — dont l’étymologie renvoie davantage au trajet qu’à l’envoi —, nous pourrions aussi considérer des termes comme transférer, transcrire, transiter, transposer et ultimement transformer, et ainsi examiner comment les déplacements dans le temps et dans l’espace agissent sur ceux qui les vivent.

Amanda Dawn Christie — Ombres des ondes courtes

Ce film documentaire porte sur le marais de Sackville (Nouveau-Brunswick) où, jusqu’en 2014, se trouvait le site de diffusion à ondes courtes de Radio Canada International. Ce mode de transmission, accessible et abordable, a été utilisé de la Seconde Guerre mondiale jusqu’à la guerre froide. Ce site aurait eu un impact personnel et parfois étrange sur les habitants des environs.

Originaire de Moncton (Nouveau-Brunswick) Amanda Dawn Christie est une artiste interdisciplinaire qui travaille avec la vidéo, la photographie, la performance et les arts électroniques. Elle détient une maitrise en arts visuels de la Simon Fraser University et réside actuellement à Montréal où elle travaille comme assistante professeure en Intermédias (vidéo, performance et arts électroniques) à l’Université Concordia. Que ce soit par la performance ou l’image, ses œuvres explorent le langage du corps et sa relation à la technologie. Elle a présenté son travail et réalisé des performances dans plusieurs galeries en Amérique du Nord et ses films ont été diffusés sur la scène internationale et dans de nombreux festivals (Cannes, Pays-Bas, Corée du Sud). La Galerie d’art Louise-et-Reuben-Cohen (Moncton, 2014), le Centre CLARK (Montréal, 2012), Latitude 53 (Edmonton, 2015) et PAVED Arts (Saskatoon, 2014), entre autres, lui ont consacré des expositions individuelles.

Omar Elhamy & Casper Wolski — 5 saisons derrière le soleil

Résidence de production-diffusion en collaboration avec PRIM

Quatre individus qui n’ont en partage que leur amitié respective avec Omar Elhamy sont réunis pour créer une pièce de théâtre. Écrivant et mettant en scène divers aspects de leurs vies, les protagonistes transmettent et traduisent leurs expériences de déplacement tout en négociant leurs divergences culturelles et personnelles. 5 saisons derrière le soleil met de l’avant l’importance du processus créatif dans le développement de cette pièce théâtrale.

D’origine égyptienne, Omar Elhamy est un cinéaste, réalisateur et monteur qui vit et travaille à Montréal depuis 2011. Il s’intéresse aux méthodes expérimentales et aux pratiques collaboratives. Ses courts métrages de fiction, Pariah (2015) et Aquarium (2014) ont été diffusés au Canada et à l’étranger.

Casper Wolski est un cinéaste et vidéaste établit à Montréal. Utilisant des images issues d’une multitude de sources numériques, son approche à la vidéo et au cinéma se réfléchit à travers la performance et l’installation. Il a présenté des installations vidéo au Plug In Institute of Contemporary Art (Winnipeg, 2016) et au Centre DAÏMÔN (Gatineau, 2016) et a collaboré à plusieurs autres projets d’installation de films et de vidéos en tant que directeur de la photographie et scénariste.

Thomas Kneubühler— Landing Sites

Les sites d’atterrissage du câble sous-marin à fibres optiques FLAG Atlantic-1 sont au centre de ce projet. Documentant le lieu de Long Island (É-U) et de Bretagne (France) où de manière quasi inaperçue le câble commence et se termine, Kneubühler développe une réflexion sur les communications transatlantiques pour traiter de la vitesse croissante de la transmission d’information et de son impact sur ceux qui, de loin, restent en contact.

Né à Soleure en Suisse, Thomas Kneubühler est un artiste établit à Montréal depuis 2000. Il obtient une maitrise en art visuels à l’Université Concordia en 2003. Que ce soit par la photographie, la vidéo ou l’installation, sa pratique témoigne de l’incidence des technologies sur les constructions sociales et sociétales. Son travail a fait l’objet d’exposition individuelles, notamment à la Gallery 44 (Toronto, 2011), VU (Québec, 2000), et AXENÉO7 (Gatineau, 2006). Il a récemment participé à des expositions collectives au Canada et en Europe, à la galerie Patrick Mikhail (Montréal, 2017), au Centre culturel canadien (Paris, 2012-2013) et au Musée d’art contemporain de Montréal (2011). Il a déjà collaboré avec Dazibao pour la publication de l’ouvrage Propriété Privée/Private Property en 2006. En 2011, il reçoit le Prix Pratt & Whitney Canada du Conseil des arts de Montréal.