Chargement Évènements
Vicky Sabourin, Sugar Cakes, 2021. Photo : Chris Boyne
  • Cet évènement est passé

AdMare présente : Sugar Cakes de Vicky Sabourin

À partir du samedi 10 juillet à l'Espace Colis suspect

La nature occupe une place singulière dans la pratique artistique de Vicky Sabourin. À travers l’installation et la performance, l’artiste questionne notre rapport à celle-ci. Depuis plusieurs années, elle s’intéresse aux marchés illégaux liés à la vente d’animaux sauvages. Elle tente de comprendre ce qui pousse l’humain à vouloir collectionner le vivant. Son projet Sugar Cakes, présenté dans l’espace Colis suspect de l’aéroport des Îles-de-la-Madeleine dès le samedi 10 juillet 2021, consiste en un cabinet de curiosités s’inspirant des spécimens confisqués dans les aéroports.

Tout comme plusieurs, Vicky Sabourin collectionne des objets provenant de la nature; roches, coquillages, lichens. Lors de ses recherches sur le braconnage, l’artiste a pris conscience de l’impact de ses propres petits pillages, qu’elle pensait banals. Malgré ce constat et sa conscience écologique, elle ne cesse d’être confrontée à son désir persistant de collectionner des spécimens naturels. Ses pulsions sont décuplées lors de voyages et prennent la forme de souvenirs, de fragments d’un territoire que l’on ramène chez soi.

Au cours de sa résidence de recherche à AdMare en mai dernier, l’artiste, inspirée des stratégies de contrebande, s’est confectionné des vêtements où elle a caché des pièces de sa collection de spécimens en céramique. Tous les jours, elle a parcouru les dunes et glané de nouveaux spécimens. Elle a observé et cueilli le minéral, le plastique, les os et les coquillages. Elle a également transporté ses propres balanes et conques de porcelaine, qu’elle a enfouies dans le sable. Ces gestes étaient inspirés par le mouvement des dunes et de la mer, qui ensevelissent et expulsent les artefacts naturels et ceux de l’anthropocène.

Dans la vitrine de l’espace d’exposition, Vicky Sabourin présente, parmi ses sculptures inoculées par le paysage madelinot, sa collection d’objets recueillis sur les rives. À travers ses installations performatives et ses photographies se décuple la circularité entre les objets naturels et artificiels; une rencontre entre l’humain et la nature.

***

L’artiste désire remercier Claude Bourque qui lui a ouvert les portes de son atelier, la laissant libre d’explorer sa collection précieuse. Ainsi, dans certaines photos se côtoient les collections de Claude et de Vicky. On y retrouve une dent de rorqual, un crâne de marsouin, des balanes et une omoplate de baleine que Claude a trouvé aux Îles puis gravés, parmi des sculptures en céramiques fabriquées par Vicky.

Elle désire également remercier tou·te·s ceux et celles qui l’ont accueillie lors de sa résidence. Sans oublier Chris Boyne, son partenaire d’excursion des dunes, ainsi que son partenaire financier, Concordia University Part-Time Faculty Professional Development (CUPFA Professional Development).

BIOGRAPHIE

Vicky Sabourin vit et travaille à Montréal. Elle détient une maîtrise en arts visuels de l’Université Concordia. Son travail a été présenté dans des galeries, musées et centres d’artistes au Canada, aux États-Unis et en Europe. Ses récentes expositions individuelles incluent, notamment, Les Curiosités présentée au Musée national des beaux-arts de Québec, Devenir invisible à Latitude 53 (Edmonton) et Access Gallery (Vancouver) et Danse Macabre à l’Œil de Poisson (Québec) et Sporobole (Sherbrooke). Warmblood a été présentée d’est en ouest à travers le pays, soit à la Galerie Trois Points (Montréal, Québec), Hamilton artist Inc. (Hamilton, Ontario), Eastern Edge (St-Johns, Terre-Neuve), Struts Gallery (Sackville, Nouveau-Brunswick) et Access Gallery (Vancouver, Colombie-Britannique). Sabourin participe avec son œuvre Lac caché à la Manif d’art 8, Biennale d’art contemporain de Québec, présentée au MNBAQ sous le thème de la joie. Sa première œuvre d’art public The Absent Mountain is my Aching Phantom Limb a été dévoilée en Saskatchewan à l’été 2018 sous le projet Roadside Attractions organisé par la Dunlop Art Gallery. En 2014, elle est nommée artiste émergente de l’année par le journal La Presse et est finaliste pour le prix Pierre Ayot. Depuis 2010, elle est récipiendaire de bourses du FRQSC, du CALQ et du CAC. Vicky Sabourin enseigne au département Studio Arts de l’Université Concordia.

Site Web de Vicky Sabourin

En savoir plus sur la résidence de l’artiste à AdMare