En résidence au Centre SAGAMIE : Caroline Hayeur

Photo reporter depuis une douzaine d’années, Caroline Hayeur est membre de l’Agence Stock Photo à Montréal – collectif de photographes indépendants. En 1996, elle entame une recherche sur la scène rave et techno dans la région montréalaise, un sujet alors non traité photographiquement au Québec. Rituel Festif : portraits de la scène Rave à Montréal fut le début d’une longue implication dans le monde de la nuit et ce, sous toutes ses formes. Elle œuvre donc à l’intérieur de thématiques récurrentes : les voyages (réels ou intérieurs), la faune nocturne, l’amitié, la danse jusqu’à la transe, les rituels et l’urbanité.

Photographe résolument optimiste, marquée par une expérience de terrain de longue date, sa démarche est avant tout humaine. Depuis plus de dix ans, elle explore ce qui fait la socialisation des gens au travers d’une certaine quête de convivialité et de ritualité. Elle utilise son appareil photographique, à contrario des paparazzis, comme une captation d’émotions et d’attitudes variées (états de désœuvrement, de plénitude, de perte de repère et de contrôle).

Bien ancrés dans la photographie plasticienne contemporaine, ses résultats donnent des installations photographiques généralement de grande ampleur. Elle sort du cadre journalistique, ne suit pas l’actualité » chaude « , mais raconte avec son regard et ses montages le quotidien de façon singulière. La vérité n’est pas l’objet de sa pratique (ni photo documentariste, ni à la remorque d’un média ou d’une commande » x « ). Derrière sa quête d’universalité, elle reste déterminée à imager » l’ici-maintenant « .

Son travail a été diffusé dans le cadre de galeries et festivals ici et à l’étranger (Centre VU ; Centre d’art et de diffusion CLARK ; Centre des arts Saidye Bronfman ; Le Mois de la Photo à Montréal ; FIFA ; Tohu – La Cité des arts du cirque ; Société des arts technologiques ; MUTEK à Montréal, en Chine et au Chili ; revue Parachute sous forme de portfolio ; dans le réseau international des Galeries Photo FNAC).

Après le MUPANAH à Port-au-Prince, STOCK EN HAÏTI : Quinze ans était présenté à la maison de la culture Côte-des-Neiges en 2003. En 2006 avec Myléna Bergeron elle effectue une résidence au Duolun MoMA de Shanghai effectuant une recherche vidéo-musique sur la ville en mutation. L’exposition Amalgat* – Danse, tradition et autres spiritualités, diffusée pour la première fois en mars 2007 à la maison de la culture Côte-des-Neiges, est présentement au centre Action Art Actuel dans le Haut Richelieux (www.amalgat.net). La tournée Danzas y rituales en Quebec, diffusée dans les alliances françaises du Mexique jusqu’en 2008, relate plus de 10 ans de travail photographique. 2007 la verra également présenter Shanghai 2010-Montréal 1967 : Modernité ? lors de la triennale de sculptures urbaines ARTEFACT à Montréal (www.artefact-montreal.com), objet de sa résidence au Centre SAGAMIE.

Abonnez-vous au bulletin du Réseau art Actuel