Photo : Jinyoung Kim, Crédit : Mathieu Bouchard-Malo (Groupe CNW/Musée national des beaux-arts du Québec)

Jinyoung Kim lauréate 2019 du prix Lynne-Cohen

La Succession Lynne Cohen, en collaboration avec le Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) et sa Fondation, est fière de décerner le prix Lynne-Cohen à Jinyoung Kim. Remis tous les deux ans, il vise à soutenir la pratique d’artistes professionnels québécois de la relève en arts visuels, qui accorde une place centrale à la photographie. La lauréate 2019 recevra une bourse de 10 000 $. Également, afin de mettre son travail en lumière, un portrait vidéo, produit et réalisé par le MNBAQ, sera diffusé sur toutes les plateformes du Musée.

Le jury du prix Lynne-Cohen 2019

L’étude des candidatures s’est faite sur la base de propositions soumises par un jury réuni par Eve-Lyne Beaudry, conservatrice de l’art contemporain au MNBAQ, et composé de Georges Azzaria, directeur de l’École d’art de l’Université Laval; Ève Cadieux, artiste en arts visuels, commissaire d’expositions et enseignante en histoire de l’art et en arts visuels; France Choinière, directrice de Dazibao, centre de diffusion des pratiques actuelles de l’image, ainsi que Diane Charbonneau, ancienne conservatrice des arts décoratifs modernes et contemporains et de la photographie au Musée des beaux-arts de Montréal, membre régulière de jurys en design, en métiers d’art et en photographie. Chaque juré a proposé le nom d’un artiste de la relève dont la carrière s’étale sur une période maximale de dix ans. C’est donc à partir d’une liste constituée de quatre artistes que Jinyoung Kim fut élue lauréate, à l’unanimité.

Le MNBAQ et la Succession Lynne Cohen tiennent également à féliciter les nominés de cette deuxième édition : Anne-Renée Hotte, Yoanis Menge et Anne-Marie Proulx.

Les membres du jury ont été impressionnés par le talent de Jinyoung Kim, qui révèle à la fois une grande rigueur et une profonde sensibilité. C’est une pratique fondamentalement photographique, dans la mesure où elle exprime un ardent désir de documenter, de créer une certaine archéologie du regard. Bien que la majorité de ses images soit dénuée de personnage, c’est essentiellement de la nature humaine que nous entretient son œuvre.

Jinyoung Kim, en bref

Jinyoung Kim est titulaire d’un baccalauréat en beaux-arts de l’Université OCAD de Toronto et d’une maîtrise de l’Université Concordia à Montréal, où elle enseigne actuellement la photographie. Elle a exposé son travail lors de Momenta – Biennale de l’image 2017, Volta Bâle 2018, Papier 18 & 19, VENDU–SOLD, et dans diverses galeries au Canada, notamment : Leonard & Bina Ellen Art Gallery (Montréal), VU Photo (Québec), Galerie 101 (Ottawa), Maison de la culture Frontenac (Montréal), Espace Cercle Carré (Montréal) et sur la scène internationale au Focus Photography Festival de Mumbai (Inde). Jinyoung Kim a été finaliste pour le prix Pierre-Ayot 2019 et finaliste pour le prix Claudine et Stephen Bronfman en art contemporain en 2014. Elle a également reçu la bourse de la Fondation Roloff Beny en photographie. Les magazines ESSE et Vie des arts, les quotidiens La Presse et Le Devoir lui ont consacré bon nombre d’articles. Ses œuvres sont présentes dans les collections de la Ville de Montréal, d’Hydro-Québec ainsi que dans de nombreuses collections privées.

 

Communiqué de presse du Musée national des beaux-arts du Québec

 

Pour être informé chaque semaine sur l’actualité et les expositions, abonnez-vous au Bulletin