La Fondation Jean-Claude Riopelle convoite l’ancienne école des Beaux-Arts de Montréal

Suite à la décision du Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) d’abandonner son projet d’aile destinée à accueillir l’œuvre de Riopelle, la fondation consacrée au peintre automatiste souhaite toujours faire de la métropole une vitrine internationale entièrement dédiée à l’œuvre du célèbre peintre dans le cadre des célébrations de son centenaire en 2023.

La Fondation Jean Paul Riopelle a récemment manifesté son intérêt pour l’édifice de l’ancienne École des beaux-arts de Montréal (ÉBAM), située au 3450, rue Saint-Urbain, qui est sans occupant depuis le départ du Conseil des arts de Montréal, en 2009. Il lui apparait logique que l’ÉBAM accueille les œuvres de Riopelle et un centre de documentation international sur le groupe des automatistes. Selon Claude Gosselin, Directeur général et artistique, Centre international d’art contemporain de Montréal, il s’agirait d’une occasion extraordinaire de remettre ce joyau du patrimoine architectural à une institution, qui, avec les fonds prévus pour son développement, pourrait le mettre aux normes et lui permettre d’accueillir des expositions publiques. Remettre ce bâtiment au milieu des arts visuels serait le rendre à son activité première et constituerait un juste retour des choses — une opération sans frais exorbitants pour le gouvernement du Québec, à qui appartient l’ancienne ÉBAM.

Dans une lettre ouverte publiée dans Le Devoir, Françoise Sullivan appuie l’idée de loger la Fondation Jean Paul Riopelle à l’ancienne École des beaux-arts de Montréal.

La fondation invite les artistes, les historien.ne.s de l’art, les professeur.e.s, les galeristes, les amateur.trice.s d’art et tous les individus et toutes les associations d’artistes et de professionnel.le.s du milieu des arts à revendiquer l’utilisation de l’ancienne École des beaux-arts de Montréal pour des fins culturelles en favorisant son utilisation par la Fondation Jean Paul Riopelle.

La fondation convoite également l’ancienne bibliothèque Saint-Sulpice située sur la rue Saint-Denis.

En savoir plus

Pour être informé chaque semaine sur l’actualité et les expositions, abonnez-vous au Bulletin