Murale rue Cunard (Sophie Poliquin)

La ville de Laval se dote d’une politique d’intégration de l’art public

De l’art public sur tous les sites et tous les bâtiments municipaux de Laval

La Ville de Laval se dote d’une politique municipale visant à intégrer de l’art public aux sites et aux bâtiments municipaux de son territoire. La Politique municipale d’intégration de l’art public aux sites et bâtiments municipaux prévoit une réserve de 1,75 % du budget des projets de construction, d’agrandissement, de réfection ou de rénovation de bâtiments ou de sites financés en totalité ou en partie par des fonds municipaux. La Ville pourra ainsi faire l’acquisition d’œuvres d’art public qui s’ajouteront aux 53 déjà existantes sur le territoire lavallois. Les œuvres réalisées par des artistes majeurs, de renommée nationale et internationale contribueront à l’esthétisme urbain, et la juste rémunération des parties prenantes aux projets artistiques sera assurée.

« Depuis 1961, les bâtiments construits grâce à une subvention du gouvernement du Québec doivent inclure une œuvre d’art public qui équivaut à 1 % du budget de construction. Cette obligation n’existe pas pour les investissements en immobilisation municipaux, et c’est pourquoi la Ville adopte cette politique encore plus ambitieuse. Nous allons encore plus loin en confirmant notre engagement à positionner la culture comme pilier de développement des communautés et à améliorer la qualité de vie des Lavallois en leur offrant un accès à des œuvres d’envergure d’artistes professionnels en art visuel. Non seulement notre paysage urbain en sera enrichi et dynamisé, ce sera aussi l’occasion pour les citoyens de redécouvrir certains lieux sous un œil nouveau, et ce, bien rapidement puisque cinq nouvelles œuvres seront installées ce mois-ci. »

— Marc Demers, maire de Laval

Les objectifs de la politique

Dans son processus de réflexion, la Ville s’est inspirée non seulement de la Politique d’intégration des arts à l’architecture du ministère de la Culture et des Communications du Québec (MCCQ), mais également des règlements d’autres villes nord-américaines qui allouent une part de leur budget en infrastructures à l’art public. Elle a décidé d’affirmer sa volonté de soutenir et de promouvoir l’art public en créant une politique à son image.

En savoir plus

Pour être informé chaque semaine sur l’actualité et les expositions, abonnez-vous au Bulletin