Chargement Évènements
siren eun young jung, Le projet Yeoseong Gukgeuk. Dévoyer le genre, vue de l’exposition présentée à la Galerie Leonard & Bina Ellen dans le cadre de MOMENTA 2023. Photo : Mike Patten
  • Cet évènement est passé.

Camille (Ji Eun) Sung

Conférence le mercredi 11 octobre à 17h30 à la Galerie Leonard & Bina Ellen

Rejoignez-nous le mercredi 11 octobre à 17h30 pour une conférence intitulée A Masquerading Body : Performed Gender and the Body in Contemporary Korean Art (Un corps masqué : La représentation du genre et du corps dans l’art coréen contemporain), une conférence de Camille (Ji Eun) Sung organisée dans le cadre des programmes publics de la Galerie Leonard & Bina Ellen, en lien avec l’exposition Le projet Yeoseong Gukgeuk Project : Dévoyer le genre de l’artiste sud-coréenne siren eun young jung, présentée en partenariat avec Momenta Biennale de l’image.  

Si la  » Féminitude « , ou la féminité, mais aussi la masculinité, est une mascarade, comme le souligne Joan Rivière, quelle est la relation entre l’identité en tant que mascarade et le corps qui porte le masque ? Dans cet conférence, Sung aborde cette question dans le contexte de l’art coréen contemporain, en examinant les œuvres de plusieurs artistes, notamment le projet Yeoseong Gukgeuk de siren eun young jung. Les artistes coréens contemporains, tels que Kangja Jung dans les années 1960 et Youngsook Park dans les années 1990 et 2000, ont commenté et joué avec la féminité en tant que mascarade dans leur pratique. Dans les œuvres de siren eun young jung, le corps – féminin, masculin, homosexuel ou handicapé – se présente dans le processus de mascarade. Cela crée un équilibre subtil avec le genre ou l’identité représentés et nous amène à réfléchir sur la relation complexe entre corps et subjectivité.

Camille (Ji Eun) Sung est historienne et critique d’art, spécialisée dans l’art coréen moderne et contemporain, ainsi que dans les pratiques queer et féministe. Elle est actuellement titulaire d’une bourse postdoctorale Arts & Science à l’Université de Toronto et prépare un livre provisoirement intitulé Partaking Objects in the Art, Life, and Society of Korea, 1960-1980, qui explore l’esthétique et la politique des objets en relation avec les circonstances artistiques, économiques et socio-politiques de l’époque en Corée. Elle est titulaire d’un doctorat en histoire et théorie de l’art de l’Université de Colombie-Britannique et a travaillé comme conservatrice et critique d’art à Séoul, en Corée, avant de s’installer au Canada.

En savoir plus

Événement Facebook