Loading Events
Crédit photo: Marie-Claude Lepiez, Vagabondage, 2021, image tirée de la vidéo performative

Pied de nez

Vernissage et performance le jeudi 21 juillet à 17h30 à Caravansérail

Exposition de membres de Caravansérail

Artistes: La galerie qui tuffera pas 3 ans, Catherine Bond, Eltractor, Rodolphe-Yves Lapointe, Mathieu Latulipe, Marie-Claude Lepiez, Karine Ouellet, Élise Provencher, Fany Rodrigue, Marie J. Roy

Commissaires: Pierre Durette et Philippe Dumaine

Que peut l’art dans un monde fondé sur le contrôle? Quelles résistances peut-on encore déployer face à des systèmes toujours plus insidieux et raffinés? Dans une variété de médiums allant du dessin à l’installation vidéo, de la sculpture à la photographie en passant par la performance, les artistes de Pied de nez proposent que l’humour, la vulnérabilité et l’attention critique demeurent des outils efficaces pour s’affranchir de structures qui continuent d’avantager les plus privilégié·e·s.

Cette exposition est avant tout une réunion de corps: corps relâchés – corps déliés – corps délinquants – corps irrévérencieux. À travers la salle d’exposition, ces corps prennent leurs aises, s’affirment comme fort·e·s et fragiles, et refusent de se conformer à toute règle de bienséance. Leur incapacité à suivre les prescriptions sociales, les codes du genre et autres standards devient, par la négative, inspirante. Elle suggère que dans l’échec réside un potentiel de libération, d’autodétermination.

Avec une acide ironie, les artistes de Pied de nez mettent au défi les conventions et canons qui définissent ce qui fait art, ce qui marque l’histoire. Mal faire, détourner, discréditer, rater, refuser, mentir, abandonner… autant de postures qui cherchent à résister aux pressions d’un système de l’art traversé par les valeurs et pratiques néolibérales. Aux injonctions à la mise en scène de soi, aux modèles de l’artiste-entrepreneur·euse, les artistes de Pied de nez répondent par des œuvres carnavalesques qui inversent les rôles et suspendent les règles.

Pied de nez témoigne d’abord et avant tout de l’ingéniosité des artistes qui trouvent constamment des bretelles de sorties, des avenues alternatives vers une certaine forme de liberté, d’agentivité. Sans s’extraire complètement des contextes sociopolitiques dans lesquels évoluent leurs pratiques, les artistes ici rassemblé·e·s participent d’une réécriture des codes et proposent le récit de nouveaux mondes où les dernier·e·s sont les premier·e·s, où l’histoire continue de s’écrire au présent.

Détails: caravanserail.org/expositions-residences/pied-de-nez-membres-de-caravanserail