Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé

Nous territoires : l’essentiel n’est pas répertorié d’Andrée Bélanger

Exposition Pop-up le jeudi 12 novembre à 18h au Centre d’art de Kamouraska

Le Centre d’art de Kamouraska accueille l’événement-rencontre en arts visuels « Nous territoires : l’essentiel n’est pas répertorié », de l’artiste Andrée Bélanger. S’inscrivant dans une tournée bas-laurentienne, cette exposition pop-up aura lieu le 12 novembre, de 18h00 à 20h00. Un tout nouveau corpus constitué d’œuvres photographiques et d’aquarelles avec pigments naturels, inspirées de la géométrie de la nature, y sera présenté. Par des échanges avec le public, qui seront enregistrés sur piste audio par l’artiste Guillaume Lévesque, Andrée Bélanger invite à réfléchir au lien qui nous attache au territoire ; celui-ci nous appartient-il ou lui appartenons-nous plutôt ? Tous les détails au centredartkamouraska.ca.

La soirée

Le public est attendu dès 18h00. Dans un premier temps, il pourra déambuler et découvrir les œuvres. L’artiste Andrée Bélanger présentera ensuite sa démarche et les prémisses du projet. Le public sera alors invité à partager ses impressions quant aux œuvres et aux sujets abordés par l’exposition de manière informelle et spontanée, individuellement et/ou en groupe. Une partie des échanges sera documentée sur piste audio par l’artiste Guillaume Lévesque, afin de préserver cette source d’inspiration pour un projet subséquent. L’entrée est gratuite et le nombre de place est limité à 25. Les réservations sont suggérées en téléphonant au 418 492-9458 ou en écrivant au info@kamouraska.org.

Le projet

Andrée Bélanger s’est récemment initiée à l’aquarelle avec pigments naturels, et s’intéresse à la géométrie de la nature. Partant du principe que ce que nous observons du monde extérieur provient en grande partie de ce que nous nous attendons à y trouver, l’artiste tend à démontrer que la façon dont nous nous percevons se reflète dans la façon dont

nous organisons nos espaces. Notre lien au territoire constitue l’expression de notre lien à soi, et il n’a aujourd’hui presque plus rien de naturel : il est culturel. Au même titre que nous réinventons continuellement la culture qui dicte notre façon de penser et d’agir, nous avons le pouvoir de réinventer notre lien au territoire.

Cet événement-rencontre permettra à l’artiste de présenter ses nouvelles recherches et de récolter de multiples échanges, enregistrés sur pistes audio. Elle se consacrera sous peu à l’apprentissage de la fabrication d’encres naturelles et à la conception d’une courte vidéo d’animation à l’encre, grâce aux mots recueillis lors de cette soirée.

Cinq autres lieux accueilleront le projet : la municipalité de Sainte-Luce, le Collectif Le Récif à Rivière-Trois-Pistoles, la municipalité de Trinité-des-Monts, le Musée du Témiscouata et le Carrefour littéraire des arts et de la culture (CLAC) à Mont-Joli. Ce projet est possible grâce à l’Entente de partenariat territorial en lien avec la collectivité du Bas-Saint-Laurent.

L’artiste

Originaire du Bas-Saint-Laurent, Andrée Bélanger a résidé plusieurs années à l’étranger avant de revenir s’installer dans sa région au printemps 2017. Avant de se lancer en tant qu’artiste professionnelle en 2013, elle a suivi une brève formation à la Yukon School of Visual Arts à Dawson City, puis elle a poursuivi le développement de sa pratique artistique de manière essentiellement autodidacte. Elle a présenté une variété de projets individuels et collectifs en dessin, peinture, installation, vidéo, photo, sculpture et performance au Québec, dans le Grand Nord canadien et en Europe.

Attirée depuis toujours par la forêt, elle a trouvé en bordure d’un petit lac perché sur les hauteurs de Lac-des-Aigles (Témiscouata) un coin où s’y lover. C’est en ce lieu d’exception que ses pratiques artistique et forestière fusionnent : le rythme et l’ambiance de la vie en forêt nourrissent sa créativité et stimulent son inspiration, et l’invitent doucement à apprendre à convertir des ressources forestières en outils de création.