Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé

Natures mortes à quatre mains de Judith Bellavance et Yannick De Serre

Vernissage le jeudi 20 février à 17h à Sagamie

Les pratiques de Judith Bellavance et Yannick De Serre coïncident en plusieurs points, et surtout dans cette sensibilité au détail, au temps qui passe, aux matériaux inusités – ailes arrachées aux mouches mortes, crin de cheval, fleurs séchées, outils anciens, cendres. L’une fabrique des natures mortes contemporaines à partir d’objets trouvés, l’autre commémore des moments importants de la vie, de sa vie.
Pascale Beaudet, Ph. D.

Judith Bellavance

Ayant d’abord œuvré dans le milieu de la peinture, Judith pratique la photographie avec son expertise de peintre. Elle collectionne les textures et les objets, se constituant ainsi une sorte de répertoire de l’ordinaire et du désir. Elle y puise pour élaborer ses oeuvres et raconter des histoires intimes et énigmatiques autour des thèmes de l’altérité, de la perte, de l’absence et de la durée. Avec un souci du détail qui nous atteint, les objets et les corps se dévoilent avec finesse dans chacune de ses œuvres et de leurs mises en espace. Judith montre et raconte tout à la fois. Son travail de création est également teinté de son métier de thanatopracteure. Cette proximité avec le deuil lui donne accès à de nombreux rituels à découvrir, à explorer et à inventer autour de l’expérience de la perte, ce qui se perçoit inévitablement dans son travail de création. Judith a complété un baccalauréat en arts visuels à l’Université Laval à Québec. Son travail a été appuyé par le Conseil des arts et des lettres du Québec et le Conseil des arts du Canada. Ses œuvres se retrouvent dans plusieurs collections publiques et privées.

judithbellavance.com

&

Yannick De Serre

Yannick explore les pratiques élargies de la gravure, du dessin et de l’installation. Il orchestre le contraste des émotions : amour-haine, vie-mort, absence-présence; via la rencontre et l’installation d’œuvres bidimensionnelles et tridimensionnelles. À caractère intime et personnel, sa création relatent l’universalité du ressenti propre à chacun. Signifiant donc que malgré l’aspect personnel du sujet, le spectateur peut globalement s’y reconnaitre et se projeter dans l’œuvre. Son travail est influencé par son emploi d’infirmier ainsi que par un long séjour dans le grand nord québécois. Calme nordique et chaos médical imprègnent ainsi son oeuvre sans pour autant apparaître de façon littérale. En apparence fragile,  il tergiverse entre douceur et violence. Yannick De Serre a complété un baccalauréat en arts visuels à l’Université Laval. Il expose à travers le Québec en plus d’assurer une présence dans les grandes foires internationales (Papier, Art Basel, TIAF, Sydney et New-York). Nous retrouvons ces œuvres dans de nombreuses collections privées et institutionnelles. Il a également réalisé une résidence de création soutenue par le CALQ et le CAC au Centre Arteles en Finlande.

yandesse.wixsite.com/yannickdeserre