Chargement Évènements

Michelle Sound: okāwīsimāk nawac kwayask itōtamwak / aunties do it better/ les tantes sont les meilleures

Exposition du 8 janvier au 5 mars au Centre d’art daphne

Centre d’art daphne a le plaisir d’annoncer qu’il accueillera, à compter du 8 janvier 2022, sa quatrième exposition mettant à l’honneur l’œuvre de Michelle Sound : okāwīsimāk nawac kwayask itōtamwak / les tantes sont les meilleures / aunties do it better.  Cette exposition solo sera présentée jusqu’au 5 mars prochain.

Établie à Vancouver, Michelle Sound est une artiste, une professeure et une mère d’origine crie et métisse. Elle est membre de la Première nation Wapsewsipi/Swan River, dans le nord de l’Alberta, et est née et a grandi sur les territoires non cédés et ancestraux des nations xʷməθkwəy̓əm (Musqueam), Skwxwú7mesh (Squamish) et Səl̓ílwətaʔ/Selilwitulh (Tsleil-Waututh).

Les œuvres de cette exposition, okāwīsimāk nawac kwayask itōtamwak / les tantes sont les meilleures / aunties do it better, reprennent les techniques traditionnelles apprises par Sound au cours de sa maîtrise à l’Université d’art et design Emily Carr.

Ses réalisations artistiques explorent son identité à travers le prisme de son expérience personnelle, ancrée dans la famille et l’histoire. Sa pratique vise à perpétuer les techniques et à mettre en valeur les matériaux traditionnels au moyen d’une approche contemporaine de la teinture et de la peinture. Les œuvres exposées au Centre daphne sont un hommage au style typique des tantes autochtones : vestes en cuir, fourrure néon et imprimés animaliers tendus sur des armatures de tambours. Ces tambours, injouables tout comme les femmes coriaces qu’ils représentent, sont à la fois hommages et autoportraits.

Le corps du travail de Sound, y compris l’œuvre toute en couleurs HBC Trapline, rappelle l’importance vitale des femmes autochtones dans le commerce et la préparation des fourrures. Les tambours en fourrure de lapin de HBC Trapline célèbrent le travail que ces femmes accomplissent pour prendre soin de leur famille et de leur communauté. Les quatre couleurs de la Compagnie de la Baie d’Hudson (bleu, jaune, rouge et vert) rendent hommage à nos ancêtres commerçants de la fourrure, soulignent l’importance de la couverture et du travail des femmes dans le commerce de la fourrure.