Chargement Évènements
Portrait de l’artiste au travail (The Grid), 1976. Avec l’aimable autorisation de Sorel Cohen.

Métaphores conceptuelles de Sorel Cohen

Exposition du 18 novembre au 19 février à VOX

Commissaires: Marie J. Jean et Claudine Roger

Sorel Cohen s’est distinguée sur la scène artistique montréalaise, dès les années 1970, par une approche féministe et conceptuelle de la photographie. Ce fait nous apparaît comme une évidence, mais aussi comme une version fragmentaire et certes inachevée des récits que l’histoire de l’art nous a transmis jusqu’à présent. Un examen approfondi de la pratique de l’artiste et de ses archives nous a permis de découvrir l’origine des positions que l’artiste a défendues dans son travail photographique.

C’est une série d’œuvres sculpturales qui nous a immédiatement menées, en raison de sa portée critique, à nous engager dans une relecture de son œuvre. Et pour cause : cette série nommée « Grid » reprend cette référence formelle qu’est la grille. Mais les sculptures, ici, mettent surtout à mal cette structure emblématique défendue par l’ambition moderniste de plusieurs artistes, de Piet Mondrian à Guido Molinari en passant par Sol LeWitt, et se faisant souligne l’emprise que le patriarcat avait sur les femmes et sur elle-même.