Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé

Lèvres de mille neuf cent quatre-vingt-seize enseignants

Vernissage le vendredi 31 mai à 19h à la Galerie du Nouvel-Ontario

Lèvres de mille neuf cent quatre-vingt-seize enseignants : un docufiction sur Sudbury

La Galerie du Nouvel-Ontario (GNO) invite les membres de la communauté à la dernière exposition de sa saison 2018-19, Lèvres de mille neuf cent quatre-vingt-seize enseignants, résultat de la première résidence artistique en Ontario de l’artiste multidisciplinaire Patrick Cruz. Le vernissage aura lieu le vendredi 31 mai, à 20 h, avec une discussion avec l’artiste dès 19 h. L’exposition se poursuit jusqu’au vendredi 28 juin.

Lèvres de mille neuf cent quatre-vingt-seize enseignants est une œuvre construite des attentes de l’artiste face à son lieu d’accueil, Sudbury – qu’il découvre pour la première fois –, et des rencontres qu’il y fera. L’artiste assume une performance en tant que touriste critique dont la recherche de terrain résulte en un portrait s’apparentant à un docu-fiction sur une ville, ses habitants et son état présent; portrait qui fera l’objet d’une installation à la Galerie du Nouvel-Ontario.

La démarche artistique de Patrick Cruz mêle regard critique, intuition et improvisation afin de faire cohabiter le vrai et le faux dans son interprétation de la ville. Il a recours à diverses méthodes pour accumuler et générer du matériel pour sa production: il erre à la dérive dans la ville, documente ses rencontres, fait des recherches en ligne et cuisine des plats philippins en échange de témoignages oraux des citoyens de Sudbury. Le titre de l’exposition, faisant référence à l’année de fondation de la GNO, rend hommage à son rôle au plan culturel depuis sa création.

L’artiste

Originaire de Manille aux Philippines, Patrick Cruz se sert de son expérience d’immigrant afin de nourrir sa pratique multidisciplinaire et intuitive qui questionne les différences et similitudes de diverses cultures qui ont en commun le passé colonial, la marginalisation des communautés autochtones et les emprunts culturels aux colonisateurs.