Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé

LdYpC : dernier Opus de Nady Larchet

Installation performative présentée en ligne le jeudi 4 juin à 19h

En collaboration avec l’École d’art de l’Université Laval et le centre Avatar, l’artiste Nady Larchet nous convie jeudi 4 juin à 19h à une singulière installation performative en ligne LdYpC : dernier Opus.

Dans le cadre d’une collaboration avec l’École d’art de l’Université Laval, Avatar accueille l’étudiante Nady Larchet depuis 2017. Ainsi, tout au long de sa maîtrise en arts visuels et médiatiques, l’artiste a pu développer une partie de ses recherches et expérimentations en art audio et électronique dans des studios professionnels. Ce jeudi 4 juin, le cycle s’achève avec sa performance très attendue LdYpC : dernier Opus.
Des instruments de musique métamorphosés, modifiés de façon à être autonomes, ou presque sont en marche. Leurs mouvements, corrélés à la captation des niveaux de particules polluantes de l’air, sont incontrôlables, imprévisibles, parfois brusques, les abîmant inévitablement.

Tandis que l’orchestre mutant, branché de toute part « performe » avec pour seule partition la variation des niveaux de polluants en temps réel, Nady Larchet tentera de le maintenir en vie. Cette séquence performative entre homme et machine prendra fin lorsque tout s’effondrera.

LdYpC : dernier Opus, c’est le regard porté sur un monde qui s’effondre. Une crainte et surtout un sentiment d’impuissance face à l’ampleur de ce qui s’installe, déjà depuis trop longtemps.

Ce projet d’installation médiatique s’intéresse à notre rapport physique et psychique face à l’enjeu de la qualité de l’air et de la pollution atmosphérique.

Nady Larchet

Par son travail, Nady Larchet interroge et met en lumière les répercussions qu’ont certains développements sociaux, politiques, économiques, écologiques et technologiques sur l’humain et son environnement. Les arts médiatiques et électroniques dominent cette recherche depuis plusieurs années. Dans son travail récent, elle s’intéresse plus particulièrement à la présence d’ondes, de signaux et de particules en suspension dans notre environnement, à leurs impacts et à la perception que l’on en a, tout en posant un regard sur la responsabilité de l’humain face à ces présences invisibles. Larchet réquisitionne et questionne les nouvelles technologies dans l’élaboration de ses projets. Elle fabrique également ses propres machines qui lui servent d’outils ou de dispositifs de présentation. Le son occupe une place de choix au sein de ses recherches.
nadylarchet.com

Bourse René-Richard

Depuis 2013, la Fondation René-Richard, Avatar, La Bande Vidéo et LA CHAMBRE BLANCHE collaborent afin de permettre à un(e) étudiant(e) de deuxième cycle de l’École d’art de l’Université Laval d’entreprendre une pratique en arts numériques.