Loading Events

La couleur du temps. Le son d’un espace.

Exposition du 12 mai au 13 août au Centre d’exposition de l’Université de Montréal

La collection de disques de l’artiste Charles Gagnon est le point de départ de cette réflexion sur le disque vinyle, qui se développe jusqu’à comprendre les images et les sons gravés sur le Golden Record. Entre ces deux références, elle présente aussi une recomposition du White Album des Beatles. L’exposition présente des créations originales qui posent un regard pluriel et critique sur le disque microsillon. Espace d’échanges entre musiques, sons, textes et éléments visuels, le disque vinyle est une figure exemplaire de la matérialisation du son, de sa collection, de sa conservation et de sa diffusion. Il témoigne aussi de mécanismes et de traits sociaux, politiques et culturels de communautés et d’époques.

Le projet est réalisé à partir d’un processus commun de recherche-création entre les commissaires et les artistes Jean-François Côté, Ariel Harrod et Claire Renaud. Ce processus intègre aux pratiques des arts visuels des méthodes de conception collectives exploitées dans les domaines du cinéma, du théâtre et de la production d’albums musicaux.

La couleur du temps. Le son d’un espace se déploie en deux parties dans la salle d’exposition du Centre – comme la face A et la face B d’un vinyle. Les différents espaces du parcours se font écho dans le but de traduire, recomposer et réimaginer des documents, des archives sonores ou des moments de l’histoire préservés grâce aux formes matérielles de l’enregistrement sonore. À partir de questionnements qui concernent l’archéologie des médias, la muséologie, l’histoire de l’art, le cinéma et le théâtre, elle offre des expériences d’écoute pour repenser les sons, les voix et les discours autrement.

Pour plus de détails, consultez le site web.