Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé

Exposition annuelle des finissant.es en arts visuels 2019

Vernissage le vendredi 12 avril à 19h à la Galerie d’art Louise-et-Reuben-Cohen

La Galerie d’art Louise-et-Reuben-Cohen présente l’exposition annuelle des finissantes et finissants du Département des arts visuels de l’Université de Moncton. Assemblant le travail de Klervia Desbois, de Lirice et de Frédéric Gayer, l’exposition propose des œuvres en estampe, en sculpture et en peinture issues des démarches artistiques entreprises pendant leurs études. Le vernissage aura lieu le vendredi 12 avril de 19 h à 21 h, en présence des deux étudiantes et de l’étudiant finissants.

Le travail pictural et sculptural de Klervia Desbois remet en question la précarité des êtres vivants à l’intérieur de la crise écologique, qui se veut changeante, prévisible, voire inévitable. Au moyen, entre autres, de chalumeaux, de chandelles, de gaz acétylène ou de réaction chimique, elle affirme par des marques sur la matière, ses inquiétudes vis-à-vis certaines espèces marines de l’océan atlantique. En somme, son travail dévoile visuellement un espace naturel en voie d’extinction.

Avec la pluralité culturelle comme arrière-plan, Lirice s’intéresse à la construction mentale qui s’additionne aux rationalités humaines. Par la sculpture, elle met son public en relation avec des personnages mythiques afin de les placer dans un espace commun. Par l’estampe, elle illustre des dualités de la réalité perçues dans un contexte et un endroit. Et par la peinture, elle efface et reformule diverses perspectives d’un même sujet. En somme, son travail permet de rendre plus compréhensibles les phénomènes culturels.

L’intérêt pictural dans le travail de Frédéric Gayer porte principalement sur des faits de société, que ce soit sur la déliquescence de notre environnement urbain ou sur les pressions sociales exercées sur notre inconscient collectif. Le narcissisme exacerbé par les « selfies » ou le culturisme en sont des expressions saisissantes. Dans un grand diptyque réalisé à partir de sérigraphies, Frédéric tente, avec ironie, de briser le mythe d’une vision de la beauté et tente de nous rappeler que se soumettre aux diktats de la mode et du consumérisme fait de nous des esclaves.

L’exposition des finissantes et finissants sera en montre jusqu’au 12 mai 2019. La Galerie d’art Louise-et-Reuben-Cohen de l’Université de Moncton est appuyée par le Conseil des arts du Canada et le Ministère du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture du Nouveau-Brunswick.