Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé

D’ICI D’AILLEURS de 2Fik, Sophie Kurtness et Michèle Waquant

Exposition du 24 juin au 8 août à Espaces F

ESPACES F a mandaté huit artistes pour livrer leur point de vue sur les réalités géoculturelles du Québec. Certains sont ancrés «ici» tout en provenant «d’ailleurs», d’autres y ont grandi, mais n’y résident plus et d’autres, les premiers, y vivent avec le statut d’autochtone. Tous témoignent de leur perception de la réalité québécoise. Voici les résultantes du premier volet de D’ICI D’AILLEURS, un projet en continuité avec la mission photographique QUÉBEC DÉCAPÉ produite par le centre de 2009 à 2013.

2FIK incarne Ludmilla-Mary. Avec cette femme à barbe voilée jouquée sur ses talons hauts et ceinte de sa plus jolie ceinture fléchée, il titille avec humour l’intolérance, que celle-çi s’applique à la religion, l’orientation sexuelle ou encore à la couleur de la peau.

Directeur artistique, metteur en scène et modèle de ses photos, 2Fik s’intéresse aux notions d’identité sous toutes ses formes. Né en France d’une famille musulmane d’origine marocaine, il vit et travaille à Montréal depuis 2003. Il vient tout juste de présenter La romance est pas morte au Festival TransAmériques. site de l’artiste

SOPHIE KURTNESS use de l’intermédiaire d’un code QR pour dévoiler des images qui illustrent une nature stylisée. Elle s’amuse des décodages qu’imposent aux visiteurs les conventions picturales, l’imagerie traditionnelle autochtone et les outils numériques.

Artiste ilnue de Mashteuiatsh, aux abords du lac Saint-Jean, Sophie Kurtness est diplômée de l’UQAC en art interdisciplinaire. Membre de la Première Nation des Pekuakamiulnuatsh, elle est animée par la volonté de faire connaître et mettre en valeur la culture des Premières Nations.

MICHÈLE WAQUANT documente le «pays de la serpentine», la région de Thetford, sous l’angle des vestiges et répercussions engendrés par l’exploitation des gisements d’amiante, minerai encore considéré dans le Québec des années 80 comme une richesse collective. Ce que du temps de Rabelais on nommait le lin asbeste, cette fibre, matière fabuleuse de nos rêves de grandeur industrielle, est désormais bannie pour sa toxicité dans plus de 67 pays, dont le Canada.

Artiste multidisciplinaire née à Québec et vivant en France depuis 1981, Michèle Waquant pratique la vidéo, la photographie, la peinture, le dessin et l’écriture. Ses œuvres ont été diffusées sur la scène nationale et internationale dans le cadre de différentes manifestations en arts visuels et médiatiques. Son travail vidéographique est accessible via la collection du centre Vidéographe (Montréal) : vitheque.com