Loading Events

Décolonisation et arts visuels

Conversation avec Caroline Monnet le 26 novembre à 11h à la librairie-Café Saint-Suave via À l’est de vos empires

Le magazine culturel À l’est de vos empires est fier de présenter une discussion entre l’artiste et cinéaste Caroline Monnet et l’historienne de l’art Julia Caron Guillemette portant sur la décolonisation. L’épisode de balado sera enregistré devant public à la librairie-Café Saint-Suave, située dans le quartier Saint-Sauveur de Québec le 26 novembre prochain à compter de 11h.

À l’est souhaite inviter les publics à se pencher sur le concept même de décolonisation. Les deux convives réfléchiront à ce dernier de manière générale, en s’intéressant surtout à la forme qu’il peut prendre dans le cadre de l’art actuel et de sa réception. Il s’agit d’une occasion de découvrir non seulement un point de vue autochtone sur des enjeux entourant la décolonisation, mais aussi celui d’une artiste sur le potentiel de l’art visuel à participer à cette mouvance.

Par cette rencontre, À l’est espère créer un espace sécuritaire dans lequel il est possible de déconstruire les biais colonialistes qui sont inconsciemment encore actifs dans le monde des arts visuels. Julia souhaite donc discuter avec l’artiste d’origine Anishinaabe de ses œuvres et de leur portée sociale dans une optique de décolonisation.

Enregistrement devant public
26 novembre 2022, 11h à la Librairie-Café Saint-Suave

Les publics et la presses sont convié.e.s au Saint-Suave à compter de 11h pour assister à cette discussion le 26 novembre 2022.

L’enregistrement devant public d’une durée d’environ se conclura par une courte période d’échanges avec le public.

L’évènement est gratuit et accessible à tous.t.es, y compris les personnes à mobilité réduite. Les personnes qui souhaitent soutenir les activités bénévoles d’À l’est de vos empires peuvent le faire en donnant le montant de leur choix dans la boîte à contribution volontaire.

Des boissons et de la nourriture seront en vente au comptoir du Café tout au long de la rencontre.

Les invitées
Caroline Monnet est une artiste multidisciplinaire anishnaabe francophone originaire de l’Outaouais. Elle a étudié la sociologie et la communication à l’Université d’Ottawa et à l’Université de Grenade (Espagne) avant de poursuivre une carrière en arts visuels et cinéma. Son travail a été présenté au Palais de Tokyo (Paris), à la Haus der Kulturen der Welt (Berlin), au FIFT (Toronto), au Festival Sundance, à Aesthetica (R.-U.), à Palm Springs, au Festival de Cannes, à la Biennale Whitney (N. Y.), à la Biennale d’art de Toronto, au Musée d’art contemporain de Montréal, à l’Arsenal Contemporary NY, à la Galerie Walter-Phillips (Banff) et au Musée des beaux-arts du Canada. En 2016, elle a été sélectionnée pour une résidence à la Cinéfondation de Paris. Ses œuvres figurent dans plusieurs collections, y compris celles du Musée des beaux-arts du Québec, du Musée des beaux-arts du Canada, de RBC Banque Royale et du Musée d’art contemporain de Montréal. Caroline Monnet réside à Montréal et est représentée par la galerie Blouin Division.

Julia Caron Guillemette  est candidate à la maîtrise en histoire de l’art à l’Université Laval. Elle s’intéresse tout particulièrement aux pratiques actuelles autochtones et à leur réception, ainsi qu’aux notions d’identités, de genre, d’environnement et de féminisme émergeant de diverses pratiques contemporaines. Son mémoire porte d’ailleurs sur le potentiel de décolonisation dans la réception d’oeuvres actuelles autochtones. Elle a assumé les fonctions de Conservatrice-éducatrice au Musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul, et a participé à la médiation du Musée national des Beaux-Arts du Québec, comme guide-animatrice et agente culturelle. Elle agit à titre de vice-présidente, chroniqueuse et membre du comité de rédaction pour le magazine culturel À l’est de vos empires, effectue à l’occasion des comptes-rendus d’exposition pour certains périodiques et a réalisé le commissariat de l’exposition Ostentations (2022).