Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé

Dazibao présente : Special Works School de Bambitchell

Visionnement en ligne du 28 avril au 4 mai

Dazibao, en collaboration avec des artistes ayant récemment contribué à nos programmations, vous offre l’occasion de voir une œuvre vidéo que vous auriez manquée ou de revoir une œuvre aimée!

Bambitchell
Œuvre en ligne du 28 avril (10 h) au 4 mai 2020 (18 h)

Special Works School (2018) — 27 min. 13 sec.

Special Works School était le code utilisé par le British War Office pendant la Première Guerre mondiale pour nommer un groupe d’artistes — peintres, artistes textiles, scénographes, designers, sculpteurs et peintres scéniques — chargés de développer des techniques de camouflage. Étonnamment, à une époque où la qualité d’un artiste se mesurait souvent à son habileté à rendre avec acuité le réel, les artistes réunis au sein de cette unité militaire travaillaient à faire disparaitre les choses. S’appropriant le nom de cette unité spéciale, l’œuvre de Bambitchell fait contrepoint au camouflage en offrant une mise en scène contemporaine équivalente de la surveillance pour questionner ce que cette esthétisation de la surveillance rend visible ou, inversement, invisible. Véritable expérience impliquant tous les sens, Special Works School propose une trajectoire historique de la surveillance qui défie cette idée qu’il s’agirait d’une intrusion essentiellement fondée sur le visuel.

Créée en collaboration avec l’artiste sonore Richy Carey de Glasgow, Special Works School propose une narration abstraite dans laquelle trois couleurs — sable, cyan et pourpre — abordent l’esthétique de la surveillance en dialoguant avec chacun des cinq sens. Le travail offre au visiteur une expérience multisensorielle et physique de l’état, des structures de pouvoir dominantes. Un chœur polyvocal complique cette narration, suggérant que la méthode ultime de surveillance serait de devenir invisible: la dissolution du soi.

Depuis 2009, sous l’appellation Bambitchell, Sharlene Bamboat (1984) et Alexis Mitchell (1983) collaborent à la réalisation de projets artistiques fondés sur la recherche qui visent à réimaginer diverses histoires nationalistes par un recyclage souvent ludique de documents d’états et d’archives institutionnelles. Mercer Union (Toronto), la Gallery TPW (Toronto), articule (Montréal), la Art Gallery of Windsor et Images Festival (Toronto) ont récemment présenté leurs travaux, de même que certains festivals tels que la Berlinale (Berlin) et le BFI London Film Festival. Bambitchell a été en résidence à l’Akademie Schloss Solitude (Stuttgart) et à la MacDowell Colony (New Hampshire). Leurs travaux font également partie de l’anthologie Contemporary Citizenship, Art, and Visual Culture publiée en 2017 par Routledge.