Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé

Dazibao présente : Stagnating in Obscurity, Awaiting Discovery*

Projection le jeudi 15 avril à 17h30 en ligne

Le 15 avril 2021, diffusion en première sur Facebook à 17 h 30

À l’invitation de Dazibao, le groupe de recherche sur les enchères d’œuvres d’art contemporaines, à l’origine dirigé par David Tomas, présente une réflexion vidéographique sur l’exposition Moving Through Time and Space. À la fois une visite de l’exposition, et un méta commentaire sur le média vidéographique, cette œuvre aborde de manière expérimentale des (puisque ce ne sont pas toutes les questions) questions entourant les dispositifs de captation et de projection, de diffusion et de réception des œuvres de l’exposition.

Cette œuvre vidéographique prend la forme d’un diptyque juxtaposant point de vue macro et point de vue micro afin de produire une tension entre deux temporalités de l’exposition. Se voulant réflexive des plus récents projets réalisés au sein du groupe de recherche, ce projet réfère, d’une part, au séquençage de l’exposition comme partie intégrante de sa temporalité significative. Restreindre, rejouer, dissiper sont des stratégies tours à tours explorées par Tomas pour confronter le public à la réception de l’œuvre.

D’autre part, l’idée de l’œil caméra, motif récurrent des premières œuvres de Tomas, s’immisce, dans le cadre de ce projet, aux côtés des vues d’expositions comme clin d’œil à la pensée systémique de celui-ci. Quels détours, quels systèmes emprunter pour regarder l’œuvre et réfléchir à son cadre spatiotemporel?

Le groupe de recherche sur les enchères d’œuvres d’art contemporaines a été fondé par David Tomas en 2016. Tomas consacrait ses recherches à la production d’un nouveau type d’œuvre méta-économique, afin d’interroger les limites critiques institutionnelles et épistémologiques de l’art et du monde de l’art. Ses réalisations ont été exposées à la galerie de l’UQO en 2018 (Gatineau), au local E6-03 en 2019 (Montréal) et dans la publication An Economy of Discursive Field.

Les membres de ce groupe de recherche sont Catherine Béliveau, Emmanuelle Duret, Rosalie Jean, Manoushka Larouche, Catherine Lescarbeau et Geneviève Massé.

*Tomas, D., « What is a meta-economical artwork ? », [En ligne], PDF, no. 3, 2016.

Veuillez noter qu’il n’est pas nécessaire d’avoir un compte Facebook pour visionner cet évènement en direct.