Chargement Évènements
Alexander Calder, Fish [Poisson], 1945.

Alexander Calder : un inventeur radical

Exposition du 21 septembre au 24 février au Musée des beaux-arts de Montréal

Le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) présente la première rétrospective d’Alexander Calder (1898-1976) au Canada, mettant en lumière toutes les facettes de la carrière du célèbre artiste moderne qui a mis l’art en mouvement. Fruit de recherches approfondies, cette grande exposition apporte un éclairage nouveau sur l’œuvre de l’artiste, vue ici sous l’angle de l’innovation.

Conçue, organisée et mise en tournée par le MBAM, l’exposition Alexander Calder : un inventeur radical présente plus de 150 œuvres (peintures, sculptures, bijoux et autres œuvres graphiques) pour mieux saisir l’étendue de la pratique multidisciplinaire extraordinairement novatrice de l’artiste – des dessins aux portraits de fil de fer, et de l’invention du mobile aux stabiles monumentaux. Au cours d’une carrière internationale échelonnée sur un demi-siècle, l’Américain expose sur les cinq continents. Il utilise un nombre impressionnant de moyens d’expression : dessin, sculpture, peinture, design et performances.

Prêts d’institutions prestigieuses
Parmi les 150 œuvres de l’exposition figurent de nombreuses créations rarement ou jamais présentées auparavant, qui ont été spécialement restaurées pour l’occasion : les sculptures The Brass Family [La famille en laiton] (1929), prêt du Whitney Museum of American Art ; Kiki de Montparnasse (II)(1930), prêt du Centre Pompidou, Paris ; White Panel [Panneau blanc] (1936), prêt de la Calder Foundation ; et le mobile Red Gongs [Gongs rouges] (1950), prêt du Metropolitan Museum of Art, New York, entre autres. Alexander Calder : un inventeur radical dévoile également des sculptures peu connues que l’artiste a réalisées durant son enfance.

Outre ceux de la Calder Foundation, l’exposition bénéficie de prêts majeurs de musées tels le Solomon R. Guggenheim Museum (New York), le Whitney Museum of American Art (New York), le Centre Pompidou (Paris), le Metropolitan Museum of Art (New York), le Smithsonian American Art Museum (Washington), le Hirshhorn Museum and Sculpture Garden (Washington), la National Gallery of Art (Washington) et le Museum of Contemporary Art Chicago; ainsi que des prêts de collectionneurs particuliers américains, canadiens et français.