Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé.

Alegría Gobeil / des phrases sur la nature du feu

Vernissage le vendredi 24 novembre à 19h au Lieu

Qui est le meurtrier dans ces suicides qui se font lentement, obstinément, sur la durée; dans ces vies « mal vécues »?  Cette exposition est la mise en forme fixe d’une archive vivante – un travail protéiforme, performatif, processuel et citationnel qu’Alegría Gobeil élabore autour de ces questions depuis quelques années. Entamé publiquement par une performance au Lieu lors de la RLAP (2021), ce cycle de travail sera clôt par une performance qui rejouera des gestes citationnels et situationnels associés aux vies et vécus qui ont informé ces dernières années de travail.

Démarche

Alegría Gobeil vit/travaille avec des pratiques considérées comme autodestructives, improductives, invivables. C’est avec les pratiques de celleux qui vivent soi-disant mal qu’A apprend à vivre et réfléchir. Sa pratique indisciplinaire et anti-psychiatrique a pris la forme de performances, d’écrits, de documents, d’objets altérés, de protocoles, et d’actions. A travaille à même les contraintes matérielles et contextuelles de sa production.

A aime partager des propositions dans des espaces non institutionnels dirigés par des artistes en dehors des modes de présentation du circuit de l’art. Son travail a également été présenté par/dans des lieux de diffusion et festivals au Québec (Le Lieu, Centre CLARK/FAAS, Espace Maurice, Folie/Culture, OFFTA, Centre SKOL, FAPTR) et récemment, ailleurs (Gruentaler9, Berlin), ainsi que par écrit (Moebius, Cigale) et lors de lectures (Calliope, Port de tête la nuit, Festival de poésie de Montréal). A détient une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’UQAM, sa recherche visait à développer une pratique performative de l’auto-blessure basée sur les modes de l’interrogatoire psychiatrique. Cette année, A est résident·e 23-24  à LA SERRE – arts vivants, et travaille sur des propositions qui seront diffusés dans des centres d’artiste au Québec. des phrases sur la nature du feu est sa première exposition solo dans un tel lieu.

Performance : 15 décembre — 19h