Centre d’exposition de Val-David et les Rencontres internationales de la photographie

Appel de projet pour une résidence de création dans les Laurentides (Mission photographiques) 

Le Centre d’exposition de Val-David et les Rencontres internationales de la photographie en Gaspésie invitent les artistes professionnel.le.s québécois.es à soumettre une proposition de projet pour les Missions photographiques – Laurentides 2019. L’artiste sélectionné.e réalisera une mission photographique qui documentera un ou des aspects du paysage laurentien contemporain.

Les Missions

Les Missions photographiques ont été initiées suite à la table ronde intitulée Le paysage québécois : bilan politique et perspectives artistiques qui s’est tenue en août 2015 à Carleton-sur-Mer.

Placées sous la direction artistique d’Alexis Desgagnés et avec le concert de Claude Goulet, directeur artistique des Rencontres, deux missions photographiques ont été produites en 2016 en Gaspésie, réalisées par Jean-François Hamelin et de Sara A.Tremblay. L’exposition Acharné, acharné paysage, a ensuite présenté leurs deux projets d’explorations photographiques du territoire gaspésien au centre d’artistes Vaste et Vague en 2017 dans le cadre des 8e Rencontres.

L’appel à projet

En 2019, les Rencontres s’associent à des partenaires régionaux afin de documenter l’ensemble du paysage québécois contemporain : « Le projets retenu constituera la deuxième  contribution à une mission photographique de longue haleine qui couvrira d’ici 2022, sous réserve du financement nécessaire, l’ensemble du paysage québécois, souligne le directeur général et artistique des Rencontres, Claude Goulet. Nous souhaitons également constituer un fonds d’archive photographique national sur le paysage québécois. »

  • Qu’en est-il du paysage québécois?

“Le paysage québécois joue un rôle fondamental dans notre culture, au sein de notre imaginaire collectif, en plus de constituer, littéralement, empiriquement, le cadre même – le cadre physique, géomorphologique – de la réalité sociale, politique et économique du Québec contemporain. Sous l’effet de facteurs naturels (l’érosion, les cataclysmes, la « fureur des dieux ») ou humains (dans un registre allant de l’humble intervention du jardinier aux saccages planifiés de l’industrie), le paysage québécois se transforme. Devant nos yeux trop souvent impuissants.

En cette aube du XXIe siècle, espérant l’aurore, force est de constater que l’exploration et l’exploitation du territoire québécois sont arrivées à ce moment charnière, crucial, capital, où les dernières rivières sauvages du Québec sont désormais harnachées, où notre fleuve et nos forêts sont sacrifiés à petit feu sur l’autel du profit et où le froid n’arrive plus à décourager la colonisation des contrées les plus reculées du paysage que nous habitons. Conséquemment, n’est-il pas urgent que la société québécoise se demande ce qu’il en est du paysage qu’elle habite, envers et contre tous?[1]

Ainsi posons-nous deux questions :

  • Qu’en est-il du paysage québécois contemporain?
  • Que peut pour cela la photographie?

Les artistes professionnel.le.s québécois.es sont invité.e.s à proposer un projet photographique original qui explorera ces questions en prenant appui sur le cas du paysage laurentien contemporain. Les propositions seront évaluées par un comité de pairs constitué d’artistes et d’intervenants du milieu de la photographie actuelle québécoise. Les propositions retenues seront celles qui témoigneront le mieux d’une réflexion fondamentale et nécessaire portant sur un aspect (social, politique, économique, esthétique…) du paysage laurentien contemporain et traduite dans le langage de la photographie. Le principal critère de sélection sera la pertinence des projets proposés en regard de la problématique énoncée dans l’appel de projets, d’une part, et de leur inscription dans le champ de la photographie actuelle, d’autre part.” (Alexis Desgagnés)

Conditions d’inscription

La mission photographique s’adresse uniquement aux artistes artistes professionnel.le.s résidant au Québec. Elles devron être réalisée entre le 25 juin 2019 et le 31 octobre 2019 dans les Laurentides. La restitution de cette mission sera présentée au Centre d’exposition de Val-David durant l’été 2020. Les Rencontres souhaitent également diffuser une à deux images lors de son édition 2020 afin de faire la promotion de cette mission.

Modalités d’inscription

Les artistes qui souhaitent soumettre un projet doivent envoyer leur dossier avant le 30 mai 2019 à 23 h 59 (heure du Québec).

Votre dossier doit comprendre les éléments suivants :

  • une description du projet proposé dans le cadre des Missions l’édition 2018 et du thème du chaos de maximum 500 mots
  • un texte de démarche artistique de maximum 300 mots
  • 10 images du travail récent et exprimant bien votre projet (fichiers jpg compatibles Mac RVB 1024 x 768 pixels par 72 ppi)
  • un curriculum vitae

Envoyez votre proposition en dossier compressé .zip ou via Wetransfer à info@photogaspesie.ca.

L’artiste retenu.e sera informé.e de la décision du jury au plus tard le 15 juin 2019. 

Modalités financières

Le photographe sélectionné se verra remettre :

  • Un montant forfaitaire pour ses frais de repas et d’hébergement; Une somme allouée pour les frais de déplacement;
  • Un cachet de 4000 $ (les modalités de versement seront discutées avec l’artiste lors de la signature de l’entente).

Pour toute question relative à l’appel de projets, s.v.p. communiquer par courriel avec Manon Régimbald centre@culture.val-david.qc.ca  ou Claude Goulet productiongoulet@videotron.ca.

Les Missions photographiques 2019 sont rendues possibles grâce au soutien de Loto-Québec.

[1] Texte d’Alexis Desgagnés

Pour être informé chaque semaine sur l’actualité et les expositions, abonnez-vous au Bulletin