Adam Basanta, Density As A Physical Property (2017), ciment, cables audio cables, métal,

Adam Basanta reçoit le Prix Pierre-Ayot , Cynthia Girard-Renard, le Prix Louis-Comtois et Hua Jin le prix de la diversité culturelle en arts visuels

La Ville de Montréal, l’Association des galeries d’art contemporain (AGAC) et le Conseil des arts de Montréal dévoilent les lauréats des prix d’excellence en arts visuels. Félicitations aux artistes Cynthia Girard-Renard, Adam Basanta et Hua Jin !

La remise des trois prix d’excellence avait lieu hier soir au Musée des beaux-arts de Montréal en présence de Mme Christine Gosselin, membre du comité exécutif de la Ville de Montréal et responsable de la culture, du patrimoine et du design.
Pour le Prix Pierre-Ayot et le Prix Louis-Comtois, la sélection a été effectuée par un jury composé de Jean-François Belisle, Directeur général et conservateur en chef du Musée d’art de Joliette ; André Dufour, Collectionneur, associé directeur et responsable de la collection Borden Ladner Gervais ; Audrey Genois, Directrice générale, MOMENTA la biennale de l’image ; Sophie Jodoin, Artiste et lauréate du Prix Louis-Comtois 2017 ainsi que d’Aseman Sabet, Commissaire indépendante et historienne de l’art.

Cynthia Girard-Renard, lauréate du Prix Louis-Comtois

Le Prix Louis-Comtois souligne la qualité de la production d’un artiste en art contemporain ayant plus de 15 ans de pratique professionnelle. Il est accompagné d’une bourse de 7 500 $.

Les membres du jury ont reconnu que les œuvres de Cynthia Girard-Renard déploient un imaginaire dense, chargé de références à culture populaire, à la politique, à la littérature et à l’histoire. La richesse et la singularité de son vocabulaire multidisciplinaire, alliant peinture, sculpture, installation, poésie et performance, engagent une vision unique du monde, oscillant entre l’humour et la critique sociale.

Soulignons également l’excellence du travail des deux artistes finalistes du Prix Louis-Comtois, Yann Pocreau et Chih-Chien Wang.

Le Prix Louis-Comtois vise à consolider la reconnaissance d’un artiste à mi-carrière et à souligner la qualité de sa production dans le domaine de l’art contemporain à Montréal. Le prix est accompagné d’une bourse de 7 500 $ et d’un budget de 2 500 $ pour l’organisation d’une exposition individuelle sur le territoire montréalais. La Ville de Montréal fait également l’acquisition d’une œuvre du lauréat pour sa collection d’œuvres d’art.

Adam Basanta, lauréat du Prix Pierre-Ayot

Accompagné d’une bourse de 5 000 $, le Prix Pierre-Ayot vise à promouvoir l’excellence de la nouvelle création en arts visuels à Montréal, à favoriser la diffusion d’œuvres de jeunes artistes et à reconnaître l’effort des diffuseurs qui encouragent les artistes en début de carrière.

Le prix a été remis à Adam Basanta, dont la pratique interdisciplinaire développe des avenues inédites dans le domaine des arts numériques. Ses recherches font état d’une complexité à la fois technique, conceptuelle et poétique qui déjoue les lieux communs. Le travail de Basanta a su séduire le jury en activant des registres à la fois sensoriels, performatifs et technologiques, opérant tel un laboratoire du sensible.

Les artistes Jinyoung Kim et Léna Mill-Reuillard étaient également en lice comme finalistes pour le Prix Pierre-Ayot.

Hua Jin, lauréate du tout premier Prix de la diversité culturelle en arts visuels du Conseil des arts de Montréal

Le Conseil des arts de Montréal se joint à la Ville de Montréal et à l’AGAC afin de reconnaître l’excellence des artistes montréalais en arts visuels. L’enjeu de l’inclusion dans les arts est une orientation stratégique majeure pour le Conseil, il était donc tout naturel de mettre en place ce tout nouveau prix.

Le Prix de la diversité culturelle en arts visuels salue le travail et le talent de Hua Jin qui évoque, tant dans ses œuvres photographiques que vidéographiques, la transformation des lieux par le souvenir, l’empreinte de la famille sur les objets et la beauté fugitive du temps qui passe.

Le jury a particulièrement apprécié la démarche artistique de Hua Jin qui établit un dialogue riche entre le Canada et la Chine et affirme sa présence sur la scène artistique nationale et internationale.

Le Prix de la diversité en arts visuels du Conseil des arts de Montréal est accompagné d’un montant de 7 500 $, est offert à un(e) artiste de la diversité culturelle de plus de quarante ans ayant plus de cinq ans de pratique professionnelle au Québec. L’artiste doit avoir déjà présenté ou participé à des expositions dans son pays d’origine, au Québec ou hors Québec. Il récompense une démarche ou une production en arts visuels présentée à Montréal en peinture, sculpture, photographie, dessin, gravure ou médias mixtes. Ce prix offrira également à la lauréate l’opportunité de participer à la saison 2020-2021 du Conseil des arts de Montréal en tournée et de rayonner sur tout le territoire montréalais.

https://www.agac.ca/

Pour être informé chaque semaine sur l’actualité et les expositions, abonnez-vous au Bulletin