Within the Amphitheatre of Homosexuality de Lezbians On Ecstasy. Vernissage le 22 août à 19 h

Lezbians On Ecstasy présente:
Within the Amphitheatre of Homosexuality

Résidence ouverte : 17 août – 2 septembre 2007
Vernissage / Happening : 22 août 2007, 19h
“Dry-Ice Queens of Womyn’s Music” (discussion avec les artistes) : samedi 25 août, 13h

Entrez dans un monde de simulation hyper-colorée à La Centrale Galerie Powerhouse, pendant que les artistes en résidence, Lezbians on Ecstasy (L.O.E.), érigent un décor pour leur projet en cours, l’opéra rock intitulé Amphitheatre of Homosexuality. L’installation poussera plus loin la thématique visuelle de l’Amphitheatre, précédemment présentée au printemps 2007, lors de la Biennale Internationale de Montréal. Ce work-in-progress interactif à La Centrale est est présenté sous forme d’images de nature en projection et en plastique. Un œil omni-présent clignera, aura des tics nerveux et surpervisera le dénouement.

Joignez-vous à cet événement de chansons de feu de camp lezbo-utopiques le 22 août, pendant que L.O.E. suivent leurs impulsions acoustiques. Le public est aussi invité le 25 août à 13h, afin de participer à une discussion ouverte sur le travail du groupe, ainsi que sur la dissonance des réalités féministes modernes et passées en musique. Bâtons lumineux, guimauves, pop-corn et Kool-Aid seront servis à chaque événement.

BIOGRAPHIE :

Lezbians on Ecstasy, c’est un projet de pillage musical qui s’inspire d’artistes lesbiennes du folk et du punk. Privilégiant une intervention technologique en direct, leur musique vise à souligner l’absence de technologie dans la majorité de la musique lesbienne, qui voit dans l’acoustique le véhicule authentique de l’expression lesbienne. Lesbians on Ecstasy ne fait pas qu’échantillonner celle-ci, elles renvoient plutôt avec insolence à leurs paroles et à leurs thèmes, créant du coup des succès qui incitent à un sérieux déhanchement tout en conservant la saveur politique de ces musiciennes saphiques. Lesbians on Ecstasy explore l’idéalisme et l’optimisme qui animaient la théorie et la musique féministes à leurs débuts, et examine l’actuelle désintégration de ces thèmes.

« Yo, look around you, it’s awesome we found each other. »

Abonnez-vous au bulletin du Réseau art Actuel