Une douzaine d’œuvres d’art publiques pour le Réseau express métropolitain

La Caisse de dépôt et placement du Québec, maître d’œuvre du Réseau express métropolitain (REM), intégrera une douzaine d’oeuvres québécoises temporaires et permanentes au parcours annonce sa conservatrice Marie-Justine Snider. 

Par ce programme, la CDPQ investira près de 3 millions supplémentaires, pour toucher aussi les artistes en arts visuels qui ne sont pas inscrits aux fichiers de la Politique du MCC. Le processus de sélection ressemblera à celui mis en place par la Ville de Montréal.

Une entente avec les facultés d’art de Concordia, de l’Université de Montréal, de McGill et de l’UQAM permettra la création d’un cours interuniversitaire spécifique au REM, dès septembre 2022. Les étudiant.e.s participeront à la création d’une œuvre d’art collective et le programme aidera une nouvelle génération d’artistes à développer des compétences dans des projets d’art public d’envergure.

En savoir plus

Source : Lalonde, Catherine, « Le réseau artistique du REM », Le Devoir, 19 mai 2021.

Pour être informé chaque semaine sur l’actualité et les expositions, abonnez-vous au Bulletin