SON & VUE, festival présenté par Eastern Bloc du 11 au 17 mai

Eastern Bloc est heureux de vous inviter à quatre soirées de performances, dans le cadre de la troisième édition du festival SON & VUE. Cette année, le festival a lieu du 11 au 17 mai 2011.

SON & VUE est un festival annuel rassemblant des artistes nouveaux médias canadiens et internationaux, tout en misant particulièrement sur le talent québécois. Le festival dévoile le travail d’artistes du son et de la vidéo ainsi que celui d’artistes de tout mode de production numérique se concentrant sur la performance A/V, la conception sonore ou vidéo, l’installation A/V et les pratiques interactives. Un point de rencontre pour la création néo-médiatique, SON & VUE compte cette année une vingtaine d’installations, performances et événements, créés par des artistes provenant du Québec, du Canada, et d’Europe. Pour sa nouvelle édition, le festival est également heureux de présenter des oeuvres et performances dans un espace satellite: Espace Projet. De plus, SON & VUE s’associe cette année au festival français Visionsonic, qui se voue également à promouvoir un large panorama de concerts et performances audiovisuelles qui explorent les relations entre image et son.

Les 12 et 13 mai 2011, Danny Perreault, avec Manuel Chantre, Guillaume Bourassa, Sébastien Gravel et [victortronic] présentent Coup d’éclats, une installation performative qui explore des méthodes d’anamorphose où le public est plongé dans une accumulation d’abstractions géométriques. Ces géométries virtuelles, projetées sur les éléments architecturaux de la salle, sont visibles sous leurs formes intégrales, à partir de quelques points de vues précis, et invitent le spectateur à circuler dans l’espace pour créer sa propre transformation des volumes selon le point de vue qu’il occupe. La soirée du 12 mai propose également un DJ set de Meat Parade, et celle du 13 mai un set de DJ Livingstone.

Le 14 mai 2011, le festival français Visionsonic co-présente quatre performances :
60fps Photoretinal Persistence de Panoptique est une expérience A/V où le dispositif de projection est retourné contre le public, où les images deviennent une expérience psychosomatique, une projection mentale déterminée par le seuil de tolérance de l’oeil. Photosonicneurokineasthography de Botborg se veut l’application concrète des théories de Dr. Arkady Botborger, fondateur de la Photosonicneurokinaesthographie, une science “occulte” pouvant être définie comme étant l’écriture des mouvements nerveux par le biais du son et de la lumière. L’instrument de Botborg est le Photosonicneurokinaesthographe, une « feedback machine », amalgamant des technologies anciennes et nouvelles. Macro-Static est le point de rencontre entre deux projets : Quasi Static Crack Propagation de Yann Leguay et Macro-Live de Jérôme Fino. Quasi Static Crack Propagation est l’exploration, par un croisement de médias, les limites de supports physiques tels que des disques-durs et différents lecteurs audio à l’aide de plusieurs têtes de lectures vinyles. Le résultat est un paysage sonore oscillant entre drones numériques et crépitements analogiques. Macro-live est un exercice visuel pour musiciens en action où la caméra focalise sur les détails des instruments et la gestuelle des musiciens. Proche de la recherche, ce projet est une expérience physique où les sources des sons, les relations entre mouvement, matière et oscillation sont mises en évidence. Subconscious Download de Error est une performance A/V qui utilise un langage visuel et sonore minimal et puissant pour faire appel au subconscient du spectateur. La trame sonore oscille entre l’ambiant mélancolique et le noise, croisement parfois appelé « ambient crucial », alors que les images créent une atmosphère immersive qui soulève des questions sur la nature fractale de la réalité et sa simulation.

Le 15 mai 2011, trois performances d’artistes de la relève locale sont proposées : Abri de David Drury est une performance-installation conçue et créée dans Los Alerces National Park en Patagonie du nord. Le concept de l’oeuvre gravite autour des propriétés physiques et métaphoriques d’une variété locale de bambou (colihue) qui pousse dans les contreforts des Andes. Comment un individu se déplacerait-il, vivrait-il, se cacherait-il, et quel genre d’abri fabriquerait-il parmi ces bosquets de bambous? Matière(s) égarée(s) de Pierre-Marc Beaudoin, avec David Manseau est une performance sonore et visuelle qui explore le rapport à l’oubli. Tout en paysages musicaux diffusés et en fragments d’images projetés, ce projet cherche à faire entrer le spectateur dans les qualités matérielles et abstraites de différents corps sonores. Les matériaux diffusés tendent vers l’abstraction, tout en gardant des traces de leur rapport au concret. La structure et l’évolution des matières s’inspirent des conséquences que peut avoir la maladie d’Alzheimer sur la perte de contact avec le réel. muu de Nelly-Ève Rajotte est une performance sonore proposant également des images du désert américain mythique, sous la thématique de la disparition. Le projet prend la forme d’un film western sans personnage où la quête est l’interaction avec le spectateur, posé dans l’immensité de l’espace créé par les éléments vidéographiques et sonores.

Billets
Disponibles à Eastern Bloc et au www.lavitrine.com
1 soirée de performances : $15 / $12 étudiant
Passe festival (4 soirées de performances) : $50 / $40 étudiant
SON & VUE 3  performances A/V ///
12 – 15 mai 2011 | 20h – 22h
Eastern Bloc
7240 Clark, 2e étage
www.sightandsound2011.ca

Abonnez-vous au bulletin du Réseau art Actuel