SALON : DATA V, le mecredi 23 février à 19h chez Eastern Bloc

Erin Sexton
23 février, 2011 | 19h – 22h

Eastern Bloc vous invite au cinquième SALON : DATA, mettant en vedette les œuvres audio et vidéo d’Erin Sexton.

Utilisant des oscillateurs faits maison, des récepteurs radio et des surfaces amplifiées, Erin Sexton offre des performances dynamiques de haute voltige. Passant d’une précision tonale minutieuse à des vrombissements pénétrants, elle explore tant des éléments sonores minimaux qu’excessifs, cherchant à trouver l’instant où des extrêmes se rencontrent et se confondent. Présentement basée à Montréal, Sexton a récemment collaboré avec Magali Babin (Mtl), Ignaz Schick (Berlin), Martin Tétreault (Mtl) et Érick d’Orion (QC).

Ses performances sonores les plus récentes sont créées in situ : oscillateurs portatifs en main, elle se déplace dans la pièce, place l’objet sur différentes surfaces, cherchant des zones d’interférence et de phase. Les tonalités produites résonnent à travers les lieux, activent la pièce. Avec l’aide de micros contact, elle amplifie le plancher, le bar ou encore les fenêtres, occasionnant de riches retours sonores et accentuant le bruit de fond, le tout ponctué du bruit de ses pas et des bruissements du public frôlant les différentes surfaces. Utilisant de simples récepteurs radio, des champs électromagnétiques et des radiodiffusions sont captées et modifiées par le touché, transformant les conduits d’aération et la tuyauterie en de véritables antennes.

Après avoir axé sa pratique sur le son et l’improvisation pendant des années, Sexton marque un retour vers la vidéo avec le projet « 52 pick-up », dans le cadre duquel elle va créer une nouvelle oeuvre vidéo chaque semaine pendant un an. Ce travail est présenté avec celui d’autres artistes locaux et internationaux, rassemblés par la commissaire Dayna McLeod. La trame audio crue captée par l’appareil vidéographique, les sons riches et pesants, peu ou pas d’information visuelle, les expérimentations A/V analogiques, l’utilisation de la structure même et la matière crue du médium vidéographique sont recherchés pour repousser les limites du médium et à la fois accroître l’expérience du public, et le rendre conscient des phénomènes de perception.

Le travail de Sexton gravite autour de son point de vue critique face à l’engouement général pour les technologies numériques soi-disant interactives et superficiellement complexes. Elle présente dans le cadre de SALON : DATA plusieurs oeuvres créées pour le projet « 52 pick-up », ainsi qu’une performance audio in situ. Elle aura également l’occasion de discuter avec le public de son processus créatif et de l’esthétique et des concepts s’y rattachant.

Le projet SALON : DATA, organisé par Eastern Bloc, offre aux artistes de la relève l’opportunité de présenter leurs œuvres dans un contexte libre et informel. Le centre propose une série de 9 soirées de style « salon » au cours desquelles les artistes membres d’Eastern Bloc auront accès aux aires d’exposition, aux ressources techniques et à une grande variété d’outils de documentation et de mise en marché.

Abonnez-vous au bulletin du Réseau art Actuel