Recevoir la fille, les 1er et 2 octobre à L’Oeil de Poisson

RECEVOIR LA FILLE – Soirée Multidisciplinaire et Concerts de Filles Vraiment Formidables.

VENDREDI LE 1er OCTOBRE, 20h30
Il y a de l’action dans la maison avec les formidables Nathalie Bujold, Véronique Garneau-Allard / ENTRÉE LIBRE.

C’est dans la cuisine que l’on pourra voir et revoir les oeuvres Onelie de l’oneli (2002) : construction chromatique extraite des « colors bars », Emporium (1999) : une collection de jeux avec les pieds, les mains, la bouche et la radio et These Days (2002) : une petite série de vidéoclips anti-MTV. Madame Bujold vous y attend. Amie et collaboratrice de longue date de l’Oeil de Poisson, NATHALIE BUJOLD possède une production en arts visuels présentée au Québec, au Canada et à l’étranger. Après avoir signé quelques bandes sonores, son travail s’est orienté vers les images en mouvement, en Super-8 puis en vidéo.

Quant à VÉRONIQUE GARNEAU-ALLARD, elle nous initie à La Parade Amoureuse des Oiseaux, où une femme se prend pour une femelle oiseau et tente de mettre en valeur ses charmes à l’aide d’un plumage qui ressemble davantage à une traîne. Ladite femelle aime interagir avec le public à la manière de l’oiseau en utilisant ses cordes vocales et en bougeant la tête. Pour ceux qui ne la connaissent pas, Véronique est née quelque part à un moment donné. Elle court toujours.

SAMEDI LE 2 OCTOBRE, 20h30

Ça swingue dans la maison avec les formidables Chez Paulette Du Tout, Les New Cackle Sisters et Sylvie Laliberté

ENTRÉE : 8$ MEMBRES – 12$ NON-MEMBRES

Christine St-Maur se réclame être la nouvelle Alys Roby. Effectivement, le 3 février 1923 naissait Alys, et 50 ans plus tard, jour pour jour, Christine venait au monde. Son projet CHEZ PAULETTE DU TOUT, réunit sur scène les musiciens Martien Bélanger et Frédéric LeBrasseur. Ensemble, ils tailleront le diamant brut pour en faire : un oiseau, une fleur, un lac, une forêt, une libellule, un ange, un faucon, etc. Musique déjantée et costumes multicolores du genre « j’vais r’prendre un aut’ café ». Ambiance capiteuse et célébrités quelconques comme un pet sur une chaise de bois ou un Chanel rouge et jaune. Finalement, on n’en mourra pas!

Gabrielle Bouthillier, Danya Ortmann et Jasmin Cloutier ont fondé LES NEW CACKLE SISTERS en 2006, après être tombés sous le charme du répertoire insolite et complètement méconnu des De Zurik Sisters. Les soeurs-chanteuses sont perpétuellement côte à côte, vêtues, chaussées, coiffées et maquillées comme des apparitions spirites sorties de la campagne américaine des années 40. Silencieuses, elles ne s’expriment qu’en caquetant et en chantant. Accompagnées à la guitare, leurs chansons sincères et convaincantes sont de petites machines merveilleuses et inutiles répondant à une insaisissable logique.

SYLVIE LALIBERTÉ vit et travaille fort à Montréal. Elle fabrique des vidéos, des gravures, des photographies et des installations. Ses travaux ont été présentés ici et là, au Québec et à l’étranger. Elle a produit deux albums de chansons, un premier livre et maintes bandes vidéo qui lui ont mérité de nombreux prix. Lors d’un concert, Sylvie Laliberté se place en avant, accompagnée d’un musicien qui tient une guitare dans ses bras. Elle aime chanter ses chansons écrites à la maison et elle ne chante pas trop fort parce que ça fait du bruit. Le musicien joue doucement et il est gentil : c’est Gregory Natale, c’est lui qui compose les mélodies. Entre les chansons, Sylvie dit des choses au cas où on n’aurait pas compris, parce que c’est dur à comprendre la vie et tout ce qui s’y rapporte.

Abonnez-vous au bulletin du Réseau art Actuel